Divers

Lancement projet de renforcement des capacités pour faire avancer le plan national d’adaptation au changement climatique en Mauritanie

Nouakchott,  24/04/2019
Les travaux d’un atelier sur le démarrage du projet de renforcement des capacités pour faire avancer le processus national d’adaptation avec le changement climatique ont débuté, mercredi, à Nouakchott.

Cet atelier est organisé par le ministre de l’environnement et du développement durable, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et le fonds vert pour le climat, au profit des délégués régionaux du ministère de l’environnement et développement durable, des partenaires techniques et des acteurs de la société civile intervenant dans le domaine de l’environnement.

Ce projet, financé par le fonds vert du climat, vise à appuyer le gouvernement mauritanien pour l’atteinte de deux objectifs. Il s’agit, d’une part, de réduire la vulnérabilité résultant des changements climatiques, à travers le renforcement de la capacité d’adaptation avec ces changements et, d’autre part, de faciliter l’intégration de l’adaptation avec les changements climatiques dans les politiques et programmes dans le processus de la planification et du financement du développement.

Ouvrant la rencontre, le secrétaire général du ministre de l’environnement et du développement durable, M. Mady Ould Taleb, a précisé que les questions des changements climatiques, de désertification et la perte de la diversité biologique constituent des défis colossaux pour la Mauritanie et pour y faire face le pays a pris toutes les dispositions permettant une meilleure adaptation aux changements climatiques, suivant une approche incluant la recherche des financements, l’agissement précoce en cas d’alerte et la recherche de la solidarité au niveau national.

Il a ajouté que le soutien apporté son département pour au succès du processus national d’adaptation avec le changement climatique dénote de l’intérêt accordé par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, aux questions d’adaptation et de résilience aux changements climatiques, intérêt concrétisé par le gouvernement sur le terrain.

Pour sa part, le coordinateur de la cellule de planification nationale des changements climatiques (CCPNCC), M. Mohamed Wavi, a précisé que le processus national d’adaptation avec le changement climatique, lancé en 2010, a pour but d’aider les pays en voie de développement à s’adapter aux changements climatiques et de réduire leur vulnérabilité dans le domaine.

Quant au coordinateur de la planification générale d’adaptation aux changements climatiques au niveau du fonds de Nations Unies pour l’environnement, M. Alex Fobeir, il a indiqué que ce projet, financé par le fonds vert pour climat, aidera la Mauritanie en trois ans d’obtenir un certain nombre de résultats dont le renforcement des capacités techniques et institutionnelles des institutions gouvernementales, des groupes vulnérables et des parties prenantes et l’amélioration de la gestion, de l’acquisition et de la diffusion des données et informations sur les changements climatiques pour éclairer les interventions d’adaptation prioritaires pour le pays.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’économie et des finances et de l’hydraulique et de l’assainissement.
Dernière modification : 24/04/2019 21:48:08