Activités gouvernementales

Le ministre de l'emploi reçoit une délégation du BIE

Nouakchott,  06/07/2010
L'examen des aspects liés au financement de la connexion de la Mauritanie au câble sous-marin reliant l'Afrique à l'Europe,sa gestion, son exploitation et sa réglementation ont été au centre d'un entretien que le ministre de l'emploi, de la formation professionnelle et des nouvelles technologies, M.Mohamed Ould Khouna a tenus lundi soir, avec une délégation de la banque européenne pour l'investissement (BIE) conduite par Mme Van Grunderbeeck isabella et comprenant des représentants des banques Lazard et Sofrecom, respectivement conseiller de la Mauritanie auprès de la table ronde de Bruxelle et du projet de câble sous-marin ACE .
Les responsables de la BIE, en charge de mobiliser les fonds nécessaires pour la réalisation du projet, sous la garantie de l'Etat mauritanien, ont sollicité des éclaircissements au sujet de l'exclusivité de la gestion du câble et les conditions d'accessibilité éventuelle en faveur d'autres opérateurs, l'incidence du projet sur l'économie nationale, ses aspects techniques et juridiques ainsi que les modalités de remboursement.
En réponse à ces interrogations, Le ministre a rassuré les partenaires quant à l'engagement de la Mauritanie à mettre tous les moyens à contribution afin de garantir la réussite du projet. Il a affirmé la ferme volonté du gouvernement de maintenir et de consolider le processus, déjà engagé, de la libéralisation du secteur des télécommunications.
Par rapport au mode de gestion et possibilité d'accès au câble par d'autres opérateurs, M.Ould Khouna a indiqué que les dispositions du statut du groupement d'interêt économique (GIE) en charge de gerer le projet et celles de la loi en vigueur sur les télécommunications font qu'il soit ouvert à d'autres opérateurs.
Concernant la rentabilité du projet, il a précisé que le département procédera à la mise en place de connexion, à l'échelle nationale, permettant ainsi de redéployer les capacités offertes par ce câble et réunira les conditions favorables à l'usage efficient des services dans le but d'impulser davantage l'économie nationale.
Le ministre a, par ailleurs, rappelé à la délégation l'engagement du GIE vis-à- vis du constructeur du câble ( la société Alcatel Luceni) et la nécessité d'honorer les engagements relatifs à la première tranche correspondant à 15% du montant global, à savoir, 25 000.0000 de dollars, prévue pour le 23 juillet courant.
Le coût du projet est réparti, au niveau national, comme suit; Mauripost 35%, Mauritel 20%, Mattel 20%, Chiguitel 15M% et le groupe BSA 10%.
Le contrat du projet a été signé le 5 juin à Paris entre 22 pays et l'opérateur Alcatel Luceni.
L'audience s'est déroulée en présence de responsables des départements concernés et des principaux opérateurs des télécommunications dans notre pays.
Dernière modification : 06/07/2010 10:46:09