Activités gouvernementales

Le ministre de l'habitat préside, en compagnie du ministre de l'intérieur, une réunion consacrée à l'examen de la situation des quartiers précaires

Nouakchott,  04/07/2010
Le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, M. Ismail Ould Boda Ould Cheikh Sidiya a présidé, dimanche matin dans les locaux de son département, en comapagnie du ministre de l'intérieur et de la décentralisation, M. Mohamed ould Boilil, une réunion consacrée à l'examen de la situation des quartiers précaires à Nouakchott. la réunion s'est déroulée en présence du wali de Nouakchott, M. Ahmed Ould Abdallah, des hakems et des maires des moughataas de Nouakchott.
Prenant la parole à cette occasion, le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire a axé sur trois points: l'évaluation de l'étape précédente de l'opération de réhabilitation des quartiers précaires, l'annonce du démarrage de la nouvelle étape visant à éradiquer lesdits quartiers dans un délai d'une année et la mise sur pied d'une structure chargée de lutter contre le phénomène de la "gazra".
Dans ce cadre, le ministre a affirmé qu'il existe désormais un contrôle contre le phénomène de la "gazra" au niveau de l'espace urbain de Nouakchott, rassurant les populations sur le fait que tout citoyen aura l'occasion de bénéficier d'un habitat décent, conformement aux orientations du président de la République, Monsieur Mohamed ould Abdel Aziz visant à résoudre le problème des quartiers précaires en disponibilisant un habitat adéquat à toutes les couches de la société.
Le ministre a précisé que la nouvelle étape comporte l'ouverture des rues horizontales au niveau de Arafat, le dégagement des places publiques, le recensement des populations des quartiers précaires, la mise en place d'une structure de contrôle et de suivi du phénomène de la "gazra",la constitution d'un groupe sécuritaire relevant du ministre pour appuyer le rôle de la structure de contrôle.
M. Ismail Ould Boda Ould Cheikh Sidiya a en outre indiqué que cette réunion vise à examiner le problème des quartiers précaires, rappelant les étapes déjà franchies dans ce sens, notamment au niveau de Nouakchott. Il a, à ce propos, précisé que le Président de la République a donné la priorité à l'amélioration des conditions de vie des populations, notamment les couches pauvres et déshéritées.
Le ministre a, dans ce cadre, précisé que le gouvernement exécute un programme ambitieux relatif à la restructuration de ces quartiers. Il a, à cet effet, noté que des quartiers ont déjà été restrucurés citant parmi ceux-ci "El Haye Saken" et Arafat.
Le ministre a indiqué qu'une nouvelle étape de l'opération est en train d'être entamée. Celle-ci, a-t-il dit, devra permettre aux services compétents de tirer les leçons du passé en vue d'éradiquer définitivement le phénomène de la "gazra" et d'aller plus vite dans sens.
M. Ismail Ould Boda Ould Cheikh Sidiya a, par ailleurs, affirmé que l'occupation illégale de l'espace urbain est absolument inacceptable et que le nouveau démarrage sera accompagné d'un contrôle strict avec la mise en place d'une structure de contrôle dans le but de garantir la transparence, la justice et de lutter contre les méthodes d'occupation illégale du domaine public. Il a également indiqué que les mesures adéquates seront prises pour garantir l'habitat décent à ceux qui en ont besoin avec les services de base nécessaires à une vie digne (eau, électricité, écoles, centres de santé, rues ect).
Le ministre a souligné que les quartiers précaires seront définitivement éradiqués dans les plus brefs délais, précisant que son département mettra en oeuvre les plans de restructuration desdits quartiers dans les autres moughataas dans moins d'une année parallèlement aux travaux en cours dans la moughataa de Arafat.
Pour sa part, le ministre de l'intérieur, M. Mohamed Ould Boilil a insisté sur l'importance et l'ampleur de opération, précisant que l'Etat a pris toutes les mesures nécessaires à sa réussite.
Il a en outre exhorté les hakems à faire preuve de rigueur et de servir les populations sans pour autant encourager l'anarchie.
Le ministre a précisé que les populations ont été associées à l'opération à travers leurs représentants, insistant sur la nécessité de respecter la loi et d'appliquer les critères de transparence et de justice.
Au cours de cette réunion, les hakems et les maires ont passé en revue les problèmes qui se posent au niveau des quartiers précaires.


Dernière modification : 04/07/2010 16:50:32