Politique

Les autorités administratives de Nouadhibou procèdent à la démolition des baraques sauvages

Nouadhibou,  18/05/2010
Les autorités administratives de Dakhlet Nouadhibou ont procédé mardi à la démolition de centaines de baraques sauvages implantées illégalement dans le quartier d'El Jedida après la fin de l'ultimatum de 3 semaines qu'elles ont annoncé pour les populations de ces baraques n'ayant pas été recensées tout dernièrement.

Cette opération s'inscrit dans le cadre de la politique suivie par les pouvoirs publics visant à restructurer les quartiers précaires et à éradiquer le phénomène de la gazra vers la fin de 2010.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à l'AMI, des habitants des baraques ont exprimé à l'AMI leur indignation face à l'inexistence de lieux pouvant les abriter avec les membres de leurs familles.

La coordination régionale de l'opposition démocratique de Dakhlet Nouadhibou a dénoncé aussi dans un communiqué dont une copie est parvenue à l'AMI cette opération de démolition, soulignant la nécessité d'accueillir ces populations dans des endroits salubres.

Pour sa part, le wali de Dakhlet Nouadhibou a, M. Mohamed Vall Ould Ahmed Youra a déclaré à l'AMI que les habitants de ces baraques ont occupé illégalement cette zone et n'ont pas été coverts par les opérations de recensement organisées en 2008.

Le wali a ajouté que la démolition a eu lieu après une enquête menée par les autorités administratives et le l'office national de la statistique chargé du recensement.
Dernière modification : 18/05/2010 11:25:43