Social

8 ans prison ferme pour Cheikh Brahim Ould Hamoud, 2 ans avec suris pour Mohamed Ould Abdel Moumin et non lieu pour Aboubekr Siddigh Ould Taleb

Nouakchott,  17/05/2010
La Cour criminelle du Tribunal de Nouakchott a condamné lundi M. Cheikh Brahim Ould Hamoud à 8 ans prison ferme et à une amende de 3 millions d'ouguiyas et M. Mohamed Ould Abdel Moumin à 2 ans de prison avec suris et a prononcé un non lieu pour M. Aboubekr Siddigh Ould Taleb.

Ces verdicts ont été rendus en première instance au deuxième jour du procès de 21 personnes accusées d'activités liées au terrorisme.

Les trois prévenus étaient accusées respectivement de " participation à un groupe créé dans le but de commettre des actions terroristes ", " appartenance à un groupe terroriste " et " fourniture à un auteur d'acte terroriste de moyens permettant d'empêcher son arrestation ".

Ould Hamoud, Ould Abdel Moumin et Ould Taleb ont tous trois plaidé non coupables.

Le représentant du parquet avait demandé pour eux les sanctions respectives de 11 ans de prison ferme, 12 ans de prison ferme et deux ans de prison ferme avec confiscation des biens.
Dernière modification : 17/05/2010 12:48:00