Wilaya

Le wali de Guidimakha supervise le démarrage d’un atelier sur la traite des êtres humains

Sélibabi,  22/06/2022
Le wali de Guidimakha, M. Ahmed Ould Dieh, a supervisé, mercredi à Sélibabi, le lancement d’un atelier sur la lutte contre la traite des êtres humains, initiée par l’Organisation internationale pour la migration en partenariat avec le ministère de la justice et le commissariat aux droits de l’homme.

L’atelier vise à consolider les capacités des magistrats, de la police judiciaire, des auxiliaires de la justice et des organisations de la société civile opérant dans le domaine de la traite des êtres humains au Guidimakha et au Gorgol.

M. le wali a, à l’ouverture des travaux de l’atelier, indiqué que notre pays a franchi des pas importants dans la lutte contre la traite des êtres humains, à travers l’approbation de la loi n° 017/2020 punissant cette traite, en plus de l’adoption d’un plan national pour la lutte contre la traite des êtres humains en 2021, la mise en place d’un bureau national pour la lutte contre la traite des êtres humains la même année et l’organisme national pour la lutte contre la traite des êtres humains en 2022.

Le vice-président du conseil régional du Guidimakha, M. Moustapha Ould Magha, a salué l’organisation de cet atelier, indiquant l’importance du respect de la dignité humaine et l’incrimination de cette pratique, avant d’appeler à tirer profit de cet atelier pour relever les défis.

A son tour, le maire de Sélibabi, Mohamed Ould Mekhalla, s’est dit très satisfait de l’organisation de l’atelier, rappelant la place que l’Islam a donnée à l’homme et soulignant l’importance que revêt la lutte contre ce phénomène odieux.

Quant à Mme Rokaya Camara, responsable du projet auprès de l’Organisation internationale pour la migration, elle a affirmé que cette Organisation travaille depuis quelque temps avec le gouvernement mauritanien pour lutter contre la traite des êtres humains, ce qui a donné à lieu aux lois punissant cet acte, en plus de la création de plusieurs structures nationales militant dans ce sens, avant d’appeler les participants à tirer le meilleur profit possible des exposés et de partager les connaissances acquises avec d’autres milieux intéressés.

Le démarrage de l’atelier s’est déroulé en présence du hakem mouçaid de Sélibabi, du conseiller du wali et des autorités administratives et sécuritaires dans la wilaya.

Dernière modification : 22/06/2022 19:18:42