Activités gouvernementales

Remise de diplômes aux 60 jeunes formés en agro–sylvo- pastoralisme écologique au centre régional (SONGHAI) au bénin

Nouakchott,  21/06/2022
La ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle, Mme Lalya Kamara a supervisé, mardi, à Nouakchott, la cérémonie de remise de diplômes aux 60 jeunes mauritaniens formés en agro–sylvo- pastoralisme écologique au centre régional (SONGHAI) au bénin.

Cette cérémonie, organisée par le ministère de l'emploi en collaboration avec l’agence de coopération Allemande (GIZ), a été entamée par une présentation du projet, de ses objectifs et les interventions des jeunes formes.

L’activité s’inscrit dans le cadre du projet de promotion de l'Emploi et de l'investissement professionnel, de l'auto-insertion en milieu rurale mis en place par l'agence Allemagne de coopération (giz).

S'exprimant à cette occasion, la ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, Mme. Lalya Camara, a souligné l'importance de l’idée de formation des jeunes entrepreneurs capables de reproduire un modèle qui a fait ses preuves ailleurs, sous d'autres cieux dans un contexte similaire au nôtre.

Elle a ajouté que notre pays dispose d’un potentiel économique riche et diversifié qui peut offrir d’importantes opportunités d’emplois. L’exploitation judicieuse de ces opportunités et la mise en adéquation de la qualification de notre main d’œuvre avec les besoins du marché peut nous amener à réduire sensiblement le chômage.

Voici le discours de Madame la ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle :

« Mesdames et Messieurs,

C’est un honneur pour moi d’accueillir aujourd’hui nos 60 jeunes mauritaniens qui ont eu le mérite d’avoir été sélectionnés pour bénéficier d’une formation complémentaire de perfectionnement dans le domaine de l’agro-sylvo--pastoralisme écologique, au Centre Régional Songhaï de Porto-Novo au Bénin.

Formation élaborée et appuyée par la coopération allemande, la GIZ en collaboration avec le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle au travers du programme Promotion de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle en Milieu Rural (plus connu sous l’appellation PELIMIR).

L’idée est de former des jeunes entrepreneurs capables de reproduire un modèle qui a fait ses preuves ailleurs, sous d’autres cieux dans un contexte similaire au notre. Ils pourront ainsi contribuer au développement durable de nos régions agricoles et pastorales en créant des emplois freins à l’exode rural tout en assurant l’accroissement de l’autosuffisance alimentaire de notre pays.

L’idée est de multiplier ce type d’initiatives et de créer une chaine d’apprentissage entre ceux qui ont eu l’opportunité de bénéficier de telles formations et leurs compatriotes, en leur transmettant leurs connaissances, leur savoir-faire.

Je félicite ces jeunes qui ont appris, vécu et se sont adaptés à d’autres cultures, d’autres environnements. Cette expérience est également une expérience humaine qui marquera à tout jamais leur personnalité, une expérience de l’endurance, de la tolérance et de l’humilité.

Ce sont ces valeurs qui feront d’eux des entrepreneurs à succès, des champions de notre secteur privé, des capitaines d’industrie capable de porter haut les couleurs de notre économie nationale.

Je félicite ces jeunes, qui ont achevé avec succès cette formation résidentielle intensive de six mois.

Mesdames et Messieurs,

Notre pays dispose d’un potentiel économique riche et diversifié qui peut offrir d’importantes opportunités d’emplois. L’exploitation judicieuse de ces opportunités et la mise en adéquation de la qualification de notre main d’œuvre avec les besoins du marché peut nous amener à réduire sensiblement le chômage.

C’est à ce titre, que le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, dans l’exécution de la Stratégie Nationale de l’Emploi et dans sa politique d’amélioration de la Formation Professionnelle et Technique s’est désormais fixé non seulement des objectifs quantitatifs mais également qualitatif facilement mesurable par le taux d’ insertion de nos jeunes diplômés dans le milieu professionnel.

Il ne s’agit plus seulement de former pour former mais de former pour insérer, employer faire de nos jeunes des citoyens impliqués dans le devenir de notre nation.

Nous devons faire différemment si nous voulons obtenir des résultats palpables et ainsi répondre avec succès aux engagements pris par son Excellence le Président de la République Mohamed Cheikh El Ghazouani dans son programme électoral TAAHOUDATI.

Cette formation résidentielle, illustre parfaitement la volonté du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle d’actualiser l’offre de la formation professionnelle pour sa mise en adéquation avec la demande du marché de l’emploi.

L’objectif est maintenant d’inscrire cette promotion dans une perspective d’insertion dans les secteurs d’activités liés à leur formation.

Le Ministère développe plusieurs programmes répondant aux 3 piliers de notre politique pour l’emploi:

- Le premier étant La formation : le programme Mehenti vient renforcer le dispositif de la formation professionnelle qui compte 19 écoles grâce une campagne de promotion nationale, de valorisation des métiers. A travers Mehenti, il est possible de structurer des formations à la carte pour pallier un besoin ponctuel ou valider des acquis et une expérience acquise sur le terrain ; Mehenti aide également à la reconversion vers des métiers connaissant une forte demande, aide à la préservation de métiers et de savoir-faire en voie de disparition.

- Le second pilier est l’amélioration de l’employabilité de notre main d’œuvre ; pour ce faire des programme tels que STAGI en collaboration avec le PNUD ou les Programme d’employabilité des jeunes financés par la BAD et la BM visent à répondre à cette préoccupation : améliorer l’employabilité de nos jeunes qu’ils soient diplômés ou non pour faciliter leur insertion. Stagi débutera très prochainement avec pour objectif d’accompagner de manière très pratique les diplômés de 2019, 2020 et 2021 dans leur recherche d’emplois et établira leur mise en relation avec des entreprises qui proposent des stages correspondant à leur profil et ce pendant une durée de 6 mois.

- Enfin, pour ce qui est du 3ème pilier, l’entrepreneuriat, nous avons mon équipe et moi-même soutenus par nos partenaires publiques et privés lancé hier la 3ème édition de « Mechroui Moustaghbelli » « Mon Projet, Mon avenir », programme qui financera 2000 porteurs de projets, entrepreneurs et AGR

Je salue la présence de mes collègues à cette cérémonie le ministre de l’Agriculture, son Excellence Monsieur Adama Bocar Soko et le ministre de l’élevage, son Excellence Monsieur Mohamed Ould Soueidatt.

Nous avons prévu de faire équipe afin d’unir nos forces sur des actions qui permettront la formation et l’insertion de centaines de jeunes dans des activités agricoles et d’élevage pour lancer une dynamique d’insertion professionnelle de notre jeunesse.

Tous ces programmes se font en concertation avec le secteur privé et les acteurs de l’économie sociale et solidaire afin qu’ils absorbent au mieux notre jeunesse qualifiée et motivée.

L’association des horticulteurs et d’autres promoteurs du monde agricole ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt à recruter les membres de cette cohorte. Certains parmi désireront entreprendre. Nous les accompagnerons tous au mieux afin que cette expérience soit un succès durable et définitif.

Je vous remercie ».
Dernière modification : 21/06/2022 20:09:57