Activités gouvernementales

Le porte-parole du gouvernement : « des améliorations significatives seront apportées dans la gestion des fonds publics »

Nouakchott,  11/05/2022
Le ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif, Porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a déclaré, lors du commentaire des résultats du conseil des ministres, tenu mercredi soir, à Nouakchott, que des améliorations significatives seront apportées afin d’assurer la transparence dans la gestion des deniers publics.

Il a indiqué que le conseil des ministres a examiné et approuvé plusieurs projets de décrets. Parmi ceux-ci, un projet de décret portant application de la loi promulguée en 2021 qui abroge et remplace la loi promulguée en 2010 relative au Code des Marchés publics; un projet de décret portant organisation et fonctionnement de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics, un autre portant organisation et fonctionnement de la Commission Nationale de Contrôle des Marchés publics et un dernier projet de décret portant création d'un budget spécial pour financer les plans nationaux de réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles.

Au sujets des trois premiers projets, M. Ould Eyih a précisé qu’ils apporteront des améliorations significatives pour assurer la transparence de la gestion des fonds publics, conformément aux principes de transparence dans la conduite des transactions publiques, traduisant le principe d'accès à commande publique, l'égalité de tous ceux qui souhaitent obtenir des marchés publics et définir les responsabilités de manière précise, compte tenu de l’état de confusion que connait ce domaine et des retards subséquents qui en résultent.

Dans ce cadre, il a ajouté que leur délai d’exécution a été réduit, tout en tentant de dissuader les plaintes déposées par les titulaires de griefs, en les encadrant, afin d'éviter les dommages qui pourraient en résulter, soulignant que ces décrets ont également alourdi la sanction pour retard de la mise en œuvre des marchés publics, afin de s'assurer que les établissements qui les obtiennent respectent les délais impartis.

Par ailleurs, il a indiqué que ces décrets viennent concrétiser la gestion rigoureuse du gouvernement pour assurer le développement du pays dans le cadre d’une gouvernance caractérisée par la transparence et la préservation des biens publics, notant qu'ils vont dans le même sens que ceux contenus dans les décrets approuvés par le Conseil la semaine dernière visant l'amélioration de la gouvernance du secteur public en général.

S'agissant du projet de décret portant création d'un budget pour le financement des plans nationaux de réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles, le porte-parole a souligné que celui-ci permettra de fédérer les efforts entrepris par les intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire ; compte tenu de leur multiplicité, y compris les bailleurs de fonds, dans le cadre d'un mécanisme unique permettant de faciliter la coordination, et garantissant au citoyen l'accès à la quantité et aux spécifications requises.

Répondant à une question relative à la grève des enseignants, le ministre a fait remarquer qu’ils réclament cinq revendications qui ont été signalées auparavant par les syndicats, rappelant que ces revendications font partie d’un plan d’action mis en œuvre par le ministère dans le cadre du Projet de valorisation de la profession d’enseignant. Le ministre a également affirmé que la grève constitue un droit légitime si elle est menée dans le cadre de la loi.

Il a ajouté que les revendications de ceux qui n'ont pas participé à la grève sont plus importantes que celles des grévistes, les assurant que leurs espoirs ne seront pas déçus et que le gouvernement est lui-même déterminé à répondre à leur multiples doléances prenant en compte l’amélioration de leurs conditions.

Toutefois, il a appelé à une considération objective des améliorations importantes apportées par le secteur aux enseignants au cours des deux dernières années. Des améliorations qui leur ont permis, dit-il, de répondre à des revendications qui sont restées longtemps insolubles, telles que l'amélioration conséquente des revenus de toutes les catégories d’enseignants et ce, à plusieurs niveaux.

Interpellé également par rapport, à la grève de certains orpailleurs artisanaux, le porte-parole du gouvernement a déclaré que l'entreprise à laquelle les chercheurs s'opposent, a obtenu un permis de travail de manière légale et transparente ; soulignant que ce pays garantit à ces citoyens de profiter de ces multiples richesses. Cependant, ajoute-il, certains de ces minerais nécessitent des équipements et des moyens qui ne sont pas à la disposition des citoyens les invitant à respecter les lois réglementant le secteur et appelant les prospecteurs à suivre les directives de la société Maaden dans ce domaine.

En ce qui concerne la position du gouvernement sur le meurtre de la correspondante de la chaine d'Al-Jazeera, le porte-parole du gouvernement a condamné l'incident en réponse à une question à ce sujet, et a déclaré qu'il ne peut être examiné en dehors du contexte dans lequel les Palestiniens ont été exposés ces derniers temps, en particulier les restrictions liées aux derniers évènements de la mosquée d’Al-Aqsa, à propos desquels le ministère des Affaires étrangères a publié une déclaration.

Dans sa réponse à une question relative aux récentes arrestations de vendeurs de terrains (courtiers), le ministre a confirmé que le gouvernement a décidé, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du secteur de l’habitat et de la préservation des biens publics et individuels, d'arrêter toute personne impliquée dans ce genre de fraude immobilière et de la sanctionner lourdement conformément aux lois dans ce domaine.
Dernière modification : 11/05/2022 22:50:57