Wilaya

Guidimakha : Sensibilisation sur la prévention de l’extrémisme violent

Sélibabi,  21/01/2022
Wali Guidimakha, M. Tayeb Ould Mohamed Mahmoud a donné, vendredi, à Sélibabi, le coup d’envoi d’une campagne de sensibilisation sur la prévention de l’extrémisme violent, à travers le discours alternatif à celui de l’extrémisme.

Cette campagne, organisée par l’association des Femmes cheffes de ménages (AFCM) avec le concours de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, vise à attirer l’attention sur la gravité de la propagation de la criminalité, de la délinquance et la consommation des produits prohibés, surtout chez les jeunes et les adolescents, et informer l’opinion publique sur les moyens de relever ce défi.

S’exprimant sur un site de sensibilisation ouvert par les activistes de AFCM, le wali a souligné la nécessité d’une réponse ferme à la propagation l’apologie de l’extrémisme, de la violence et de la criminalité, en raison du préjudice porté à nos valeurs et à nos principes et du danger imminent qu’ils représentent pour la société, en particulier pour les groupes d’adolescents et de jeunes, où les générations futures sont les piliers du développement.

Il a ajouté que l’intensification de la sensibilisation dans chaque maison contre les discours haineux, la violence et la perversion était l’un des meilleurs moyens de relever ce défi avant de remercier sincèrement l’AFCM et nos partenaires au développement d’avoir accompagné les efforts de l’État à cet égard.

Le wali a, enfin, annoncé que secteurs concernés avaient élaboré des plans et des stratégies ambitieux pour faire face à ces phénomènes sur le plan social, éducatif, et ce en étroite coordination avec les leaders d’opinion dans la société.

Pour sa part, la représentante de l’AFCM dans le Guidimakha Mme. Zeya Mint Nah, a apprécié sur le soutien que les autorités avec le plus haut niveau apportent à la sensibilisation contre la propagation de l’extrémisme violent, ce qui reflété la vigilance de l’État envers la sécurité et la stabilité de la société, en particulier dans cette wilaya frontalière, face aux défis de la contrebande et de la criminalité transfrontalière, qui s’étaient reflétés négativement dans le comportement de certains jeunes et de certains garçons.

Elle a remercié l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) d’avoir élaboré et formé des guides sur le mandat des femmes afin de promouvoir une culture de paix et de modération, une culture hostile à l’extrémisme violent grâce à travers des campagnes de sensibilisation et d’éducation pilotes et qui auraient un impact positif à cet égard.

En marge l’évènement d’ importantes quantités de masques fournis par la Région de Guidimakha ont été distribuées, ainsi que des séquences dans diverses langues nationales pour sensibiliser à l’importance du strict respect des mesures de précaution contre la propagation du coronavirus.
Dernière modification : 21/01/2022 21:12:29