Activités gouvernementales

Le ministre de l’Hydraulique participe à un débat consacré à l’accès à l’eau, à l’Assainissement et à l’énergie en Mauritanie

Nouakchott,  18/01/2022
Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss a participé, mardi, par visioconférence à un débat consacré à l’accès aux services de l’eau de l’énergie et de l’assainissement en Mauritanie organisé par le centre Think Tank Resources..

Dans son intervention, le ministre a mis en exergue l’expérience mauritanienne en matière d’assainissement et d’accès des populations à l’eau.

Dans ce cadre, a-t-il dit, le ministère a lancé une réflexion sur la délégation des services publique, soulignant que le département a renforcé la structure de l'office national des services de l'eau en milieu rural pour assurer la décentralisation.

M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss a affirmé que la Mauritanie a une superficie de plus d’un million 500 mille km² et à ce titre, a-t- il remarqué, il n’est pas compréhensible que l’accès à l’eau potable continue à être géré à partir de la capitale. Le ministre a noté que pour approvisionner le pays, le département a procédé à la décentralisation des services de l’eau. "Cette orientation a donné de très bons résultats" assuré M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss

La Mauritanie est alimentée par les nappes du Trarza et du Dhar en plus de l'Aftout Sahili qui approvisionne, à partir du fleuve, la ville de Nouakchott a précisé assuré le ministre avant d'ajouter que le département a engagé la même réflexion à Foum Gleita, zone marquée par la pauvreté, où il a été procédé à l'alimentation en eau potable des populations des localités situées sur un axe de 150 km.

M. Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss a encore dit que son département a alimenté des localités du Hodh Charghi, l'une des plus importance wilaya du pays, sur sur une distance de 300 km à partir de la nappe du Dhar.

Dans le domaine de l'énergie, le ministre a précisé que 80 % des moyens d’exhaure du pays, en zone rurale, sont alimentés à partir de l’énergie solaire avant d'assurer que La Mauritanie possède le troisième potentiel éolien d’Afrique.

Au sujet de d’hydrogène d'air, il a assuré que la Mauritanie est en avance dans ce domaine, ajoutant qu'une stratégie est déjà en préparation et des partenaires sont présents dans le pays, dans le cadre d'une perceptive de développer cette énergie.

Par rapport à l’assainissement, M. Mohamed El hacen Ould Boukhreiss a souligné qu'un projet d’assainissement de la ville de Nouakchott est engagé depuis une dizaine d'années.

« Avec la nouvelle loi sur le PPP, Nous sommes actuellement à la recherche d’un partenariat public-privé pour l’assainissement de la capitale », a-t-il conclu.
Dernière modification : 18/01/2022 17:00:35