Activités gouvernementales

Le ministre de la Santé : La modification du point quotidien de la situation épidémiologique vise à simplifier l'information

Nouakchott,  17/01/2022
Le ministre de la santé, M. Sidi Ould Zahaf, a précisé que les résultats de la situation épidémiologique restent les mêmes, mais l'administration générale de la santé publique a décidé d'apporter un changement dans la façon dont elle est présentée. Il s’agit de simplifier la situation épidémiologique quotidienne étant donné que cela prenait beaucoup de temps. En effet, avec l'augmentation du nombre des vaccinés, les données générales de la situation épidémiologique ont augmenté, aussi, l'administration a décidé de simplifier la façon dont elle est présentée. Le point de presse est l'endroit où toutes les informations dont le citoyen a besoin de connaître sont dévoilées pour montrer la courbe de la vague actuelle.

Il a exhorté, dans une interview avec la chaîne ‘’El Mauritania’’ dimanche soir, les citoyens à se faire vacciner pour se protéger du danger de la maladie, et ses conséquences.

Le ministre a ajouté que son département surveille la courbe de la vague actuelle, soulignant qu'il n'est pas possible d'être certain que le pays a atteint le pic de la vague car le nombre de cas atteints est en baisse, sur la base des données de la situation épidémiologique dans les pays voisins, qui reste instables, notant que le nombre de cas actifs dans le pays est encore élevé, et qu'il est à la source de l'épidémie.

Il a indiqué que l'augmentation notable de cas dans certaines wilayas du pays est l’objet de surveillance et est suivie par une commission régionale, notant que le ministère a envoyé des missions pour renforcer les capacités du personnel régional à agir face à cet état de choses.

M. Sidi Ould Zahaf a déclaré que la gravité du Covid-19 se situe dans la fourchette de 5 à 7 jours, notant que pendant cette période une personne est porteuse du virus, mais les tests ne les montrent pas, et donc ces périodes ne sont pas contrôlées, avertissant que cela n'est pas dû à la qualité des tests, mais plutôt à la nature du virus lui-même, et donc il est hors de question de remettre en cause les tests.

En ce qui concerne le vaccin "pfizer", il a précisé que ce vaccin a une spécificité qui diffère du reste des vaccins, à savoir qu'il est stocké dans un réseau de haute réfrigération qui atteint 70 degrés et lorsqu'il sort de ce réseau, il peut être préservé dans le réseau de froid régulier, il doit être utilisé dans un délai n'excédant pas 45 jours, indiquant que le ministère ne prélève que les quantités qui seront utilisées immédiatement.

Le ministre a exigé que toutes les mesures de précaution soient prises en raison de la gravité de la situation actuelle, indiquant que les examens ne donnent pas de chiffres exacts, soulignant en même temps qu'il fallait suivre les consignes du Comité interministériel pour sortir de la vague actuelle avec le moindre coût possible.

Le ministre a appelé tous les citoyens à se faire vacciner, soulignant que ceux qui ont reçu le vaccin sont les moins vulnérables aux répercussions de la maladie, ce qui est ce prouvé par des expériences dans les hôpitaux nationaux.
Dernière modification : 17/01/2022 16:30:58