Wilaya

Démarrage de la saison touristique avec l'arrivée d'un premier vol touristique à Atar

Atar,  18/12/2021
Le wali de l’Adrar, M. Haddadi Mbally Yatéra, a supervisé, samedi à l’aéroport international d’Atar, le démarrage de la saison touristique de l’année (2021-2022), en accueillant le premier vol en provenance de Paris, avec 109.touristes à bord.

Dans une déclaration au bureau de l’Agence Mauritanienne d’Information, le wali a indiqué que le lancement de cette saison permet aux touristes de profiter de l’atmosphère tranquille du désert, de découvrir le paysage saisissants de la wilaya, ses sites archéologiques et le patrimoine multiculturel que recèle pays.

Le wali a remercié tout le personnel qui a travaillé en amont pour la bonne préparation de la saison, précisant que les conditions de parfaite sécurité qui prévalent dans le pays, l’hospitalité généreuse de ses populations, la diversité et la richesse de ses sites touristiques font de la Mauritanie une destination de premier choix.

À son tour, le maire adjoint de la commune d’Atar M. Cheikh Melainine Ould Cheikh Saadbouh, a souligné l’importance économique de la saison touristique pour les habitants d’Atar, son impact sur différents secteurs en particulier sur les hôtels, les auberges, les commerces, l’artisanat, les chameliers, les guides…expliquant que les résidents de l’État ont placé de grands espoirs sur lui, en particulier après l’effondrement de la crise de la Covid-1999.

A son tour, M. Mohamed Ould Sounbara, directeur régional en Adrar de l’Office national du tourisme, a expliqué que ce vol est la première correspondance de la saison touristique qui vient de s’ouvrir. Toutes les mesures visant à assurer le succès de la saison ont été prises par le ministère du Tourisme et l’Office National du Tourisme en coopération avec les représentants des institutions publiques concernées.

Parlant de son expérience en Mauritanie, Mme Monique Sherry, une touriste venue faire ce voyage, a exprimé sa grande joie de venir en Mauritanie pour la deuxième fois, 22 ans après son premier voyage à la campagne, confirmant qu’elle avait visité certaines villes archéologiques, telles que Ouadan et Chenguitty, ainsi que certains sites touristiques au Tiris-Zemmour.

Le touriste, M. Liolin Delafière, qui est sur ce vol, est, lui aussi, en Mauritanie pour la deuxième fois la première étant en 2000. Il fait remarquer que l’aéroport d’Atar a subi quelques améliorations depuis sa première visite.

pour lui, l’Adrar est une zone touristique avec distinction en raison de ses zones archéologiques et des sites naturels, y compris de belles villes archéologiques telles que Ouadane, Chinguitty, Azougui, ainsi que les vastes étendues sauvages et désertiques.

À son tour, Mme Berget, une touriste à bord, s’est dite heureuse et heureuse de participer à ce voyage en Mauritanie. C’était la quatrième fois qu’elle visitait le pays, grâce à l’accueil chaleureux, généreux et sans précédent qu’elle avait reçu au cours des dernières années.

La région de l’Adrar est, dit-elle, une zone touristique par excellence en raison de ses zones archéologiques et des sites naturels, y compris les belles cités archéologiques telles que Ouadane, Chinguitty, Azougui, Guel Richatt, les dunes immaculées et surtout le soleil.

Une autre touriste, Mme Berget, s’est dite heureuse de participer à ce voyage, précisant que c’est pour la quatrième fois qu’elle se rend en Mauritanie et qu’elle n’a jamais oublié la chaleur humaine et l’ouverture d’esprit des Atarois ainsi que leur hospitalité.

A son tour, Mme. Christina Caniari a clairement fait savoir qu’elle souhaitait visiter la ville de Ouadane et celle de Chinguitty et apprendre davantage sur les coutumes et les traditions mauritaniennes authentiques exprimant sa grande fascination pour le patrimoine culturel du pays, les trésors archéologiques et la diversité culturelle.

Dernière modification : 18/12/2021 20:35:46