Culture & Enseignement

Atelier pratique sur l’e-gouvernance pour la Mauritanie

Nouakchott,  30/11/2021
Les travaux d’un atelier pratique sur l’e-gouvernance pour la Mauritanie, organisé par le ministère de la Transition numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration avec l’appui de l'union pour la méditerranée, le cluster TIC estonien et la coopérative allemande, ont débuté mardi à Nouakchott.

La rencontre va créer les meilleures conditions possibles permettant la transformation numérique et le développement de l’e-gouvernance à travers des formations conçues selon les priorités de la Mauritanie en termes de solutions numériques innovantes.

L’atelier prépare les représentants des départements ministériels, du milieu académique et du secteur privé à la transition vers une administration et des échanges économiques digitaux.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire générale du ministère, M. Sidi Ould Moulay Zein, a déclaré que l’atelier vient en complément d’une formation portant sur certains aspects de l’administration électronique et plus spécifiquement sur l’utilisation des TIC pour une gouvernance moderne au profit des représentants des départements ministériels.

Il a affirmé que ces activités sont inscrites dans une feuille de route ambitieuse que le département de la Transition développe , dans le cadre du programme prioritaire élargi du Président de la république, pour la digitalisation des services publics où il est prévu de mettre en ligne et de digitaliser plus de 100 services publics d’ici 2025, soulignant que le lancement des 20 premiers aura lieu à l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire de l’Indépendance nationale.

M. Sidi Ould Moulay Zein a également précisé que parmi les premiers services qui seront développés figureront les services de l’état civil, de demande de visa, du casier judiciaire, des autorisations, du permis de construction, des paiements des services digitales et non digitales et du coffre-fort électronique de l’usager des services publics.

"La numérisation est considérée comme un pilier principal et un outil indispensable pour mesurer les indicateurs les plus importants du développement et de la bonne gouvernance" , a conclu le secrétaire général.

La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle.
Dernière modification : 30/11/2021 16:35:30