Social

Lancement des discussions sur le Fonds Fiduciaire Multi-Partenaires (MPTF) de l’Organisation pour le Développement de la Femme (ODF) depuis le Caire

Caire,  25/11/2021
L'Organisation pour le Développement de la Femme, en collaboration avec ONU-Femmes, l'ONUDC et le PNUD, a lancé aujourd'hui le premier cycle de discussions sur l’établissement d'un Fonds fiduciaire multi-partenaires.

L'événement visait à informer les pays et les partenaires de développement sur la nouvelle Organisation établie et, à s'engager dans un échange ouvert sur l'orientation thématique et les priorités stratégiques de l'ODF. En outre, la réunion a examiné les idées sur le Fonds fiduciaire multi-partenaires (MPTF) de l’ODF et les possibilités de financement dans le cadre des axes de travail proposés du MPTF. Plus de 30 représentants officiels de la communauté internationale au Caire y ont participé, y compris des ambassades, des missions d'États-membres et non-membres de l'OCI accréditées au Caire, ainsi que les bureaux de partenaires de développement.

L'ambassadeur Ehab Fawzy - Directeur Exécutif Adjoint de l’ODF, a fait une présentation informative. Il a souligné que l’ODF sera le centre de l'architecture du genre du système de l'OCI. Il a décrit le premier cycle programmatique de l’Organisation et le lien entre ses composants et les quatre piliers du MPTF qui sont: la promotion de l'autonomisation économique et l'inclusion financière des femmes ; l’élimination de la violence et des pratiques néfastes à l'égard des femmes et des filles; le leadership des femmes dans la promotion de sociétés pacifiques et inclusives et finalement; le rôle des femmes dans la lutte contre la corruption.

Dr. Maya Morsy - Présidente du Conseil National pour les Femmes en Égypte et Présidente du premier Conseil Ministériel de l’ODF, a réaffirmé l'importance de l’ODF et de son établissement au sein de l'OCI, comme ce fut le cas lors l'établissement de l'ONU-Femmes au sein de l'ONU. Dr. Morsy a présenté l'histoire de l’établissement de l’ODF qui a commencé depuis 2005 aussi l'adoption de son Statut en 2010 et son entrée en vigueur en 2020. Elle a confirmé que l'Égypte n'a épargné aucun effort pour soutenir l'Organisation et son établissement depuis 2005. Elle a ajouté que ces efforts ont abouti à la décision du gouvernement égyptien de payer la part annuelle du budget de l’ODF des États-membres les moins développés.

La seconde partie de l'événement comprenait des présentations techniques sur les quatre piliers thématiques de l’ODF et les documents d'orientation élaborés à leurs égards par l’ONU-Femmes, l'ONUDC et des institutions indépendantes telles que l'Institut International de Siracusa pour la justice pénale et les droits de l'homme, en plus de la BID qui a présenté son point de vue sur la coopération avec l’Organisation. La Coordonnatrice Exécutive du Bureau du MPTF a participé virtuellement depuis New York pour expliquer les procédures standard d'établissement du MPTF et ses différents types.

Les discussions sur l’établissement d'un MPTF sont l'une des modalités proposées afin de progresser les partenariats stratégiques de l’ODF et son intégration au sein de la communauté internationale, conformément aux objectifs de son statut et de son mandat souligné dans les résolutions ministérielles de l'OCI.
Dernière modification : 25/11/2021 14:11:25