Activités gouvernementales

Le ministre des Affaires économiques: l’APIM a rendu disponibles quelque 11 mille opportunités d’emplois

Nouakchott,  17/11/2021
Commentant les cinq projets de décret investissements privés, le ministre des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs productifs, M.Ousmane Mamoudou Kane, a fait l’économie des cinq projets de décret relatifs aux conventions d’établissement, pour cinq investissements privés.

L’enveloppe de ces investissements cumulés est de 25 milliards d’anciennes ouguiyas dit-il, avant de relever qu’il est attendu des cinq conventions d’établissement, la création de 600 emplois directs et 3000 autres indirects. Parmi les domaines d’intervention recensés, il y a l’aviculture où la Mauritanie est très en retard d’une part, et l’agrobusiness d’autre part.

Par ailleurs, M. Kane a déclaré que l’agence de promotion des investissements en Mauritanie (APIM), qui fonctionne depuis six mois seulement, a déjà drainé de nombreux investisseurs privés, qui vont injecter 123 milliards d’anciennes ouguiyas, dans l’économie locale. De ce fait, 3300 emplois directs et 7600 emplois indirects seront créés, dans l’agro-industrie, l’industrie et la manufacture, entre autres. Il s’agit, selon le ministre, d’avancées notables, mais l’APIM n’a pas toutefois encore atteint sa vitesse de croisière. Il a estimé que les investisseurs privés sont de plus en plus rassurés par le climat qui prévaut, par la célérité avec laquelle leurs dossiers sont traités et par l’accompagnement qu’ils reçoivent de la part de ceux qui prennent en charge leurs dossiers.

Interrogé sur le mémorandum d’entente pour l’investissement de 40 milliards de dollars pour valoriser une partie du potentiel de la Mauritanie en hydrogène vert, le ministre s’est montré optimiste. D’après lui, le mémorandum prévoit environ dix ans pour la concrétisation du projet.

Cependant, il a souligné que la Mauritanie fait partie des pays avec le plus fort potentiel dans le domaine de l’hydrogène vert. Cette énergie, décrite comme celle du futur, a été au cœur de la dernière Cop26 à Glasgow.

Le ministre a, enfin, confirmé l’intérêt de nombreux investisseurs étrangers, pour notre pays, et pour la transition énergétique qu’il a amorcé.
Dernière modification : 18/11/2021 11:07:27