Editoriaux

Franchement attractive!

Nouakchott,  01/11/2021
Sur la côte atlantique, à quelques encablures de l’Europe, porte ouest de la Méditerranée et nord de l’Afrique subsaharienne, au carrefour des grandes routes maritimes, Nouadhibou est naturellement une terre de jonctions, de rencontres, d’échanges, de brassage.
Sa situation quasi-insulaire et son positionnement stratégique en ont fait historiquement un sanctuaire des affaires depuis les premiers comptoirs commerciaux installés il y a des siècles tout au long du littoral jusqu’aux sociétés de pêche qui ont fondé Port Etienne.

Avec l’émergence des nouveaux réseaux commerciaux et de circulation de capitaux, Nouadhibou se trouve, encore plus, au centre des aires d’échanges et des grandes surfaces de contacts économiques qui se nouent entre les espaces de plusieurs continents.

Qu’elle soit érigée zone franche en 2013 est tout à fait dans la logique de l’histoire, de la géographie et de l’économie. Ce nouveau statut assoit son rôle de pont entre l'Afrique du Nord, l'Afrique Noire, l'Europe Occidentale et l'Amérique. Un statut qui a formalisé cette vocation première de capitale économique du pays, de sa façade extérieure, de sa vitrine dynamique et de son interface active avec le reste du monde.

Il crée du coup un environnement favorable aux investissements désormais boostés par des codes sectoriels incitatifs, des conditions avantageuses, des facilités administratives, un cadre juridique protecteur et sûr pour les promoteurs, un terreau fertile d’expansion de la libre entreprise et surtout une fiscalité et une tarification douanière exceptionnellement attractives en plus d’une large gamme de services de support et d’un dense maillage de connectivité.

L’investisseur, qu’il soit national ou étranger, jouit du droit à la libre concurrence, du droit aux avantages fiscaux et douaniers, du droit à la commande publique, du droit à l’accès aux marchés publics et privés, du droit au rapatriement de ses bénéfices et de ses actifs et du droit à l’accès aux services financiers. Pour tout dire, de tous les droits que confèrent l’économie libérale et les dispositions spécifiques d’une zone franche qui a su allier les avantages de tous les régimes en la matière.

En étant la dernière du type à voir le jour dans la région, la Zone Franche de Nouadhibou a, comme on dit, pris le train à la dernière station et, par conséquent, su agréger tous les avantages qu’offrent les différents régimes de franchise.

Forte de ses avantages substantiels, de ses infrastructures satisfaisantes et de son bon réseau de communications, de la stabilité politique du pays, de sa tradition commerciale bien ancrée, d’une main-d’œuvre habile, expérimentée, nombreuse et peu coûteuse, la Zone Franche de Nouadhibou a, aujourd’hui, tous les atouts pour assurer un spectaculaire décollage économique et devenir une zone d’accélération industrielle et un levier de développement non seulement pour la wilaya de Dakhlet-Nouadhibou mais aussi pour l’ensemble du pays.

Par son potentiel économique, ses conditions exceptionnelles d’attractivité de l’investissement et d’encouragement au développement du secteur privé, par son socle infrastructurel, son offre de services et par les compétences professionnelles de ses entreprises et de sa main d’œuvre, elle a tous les attributs d’un pôle de compétitivité et d’un hub régional de classe internationale, à même de concurrencer toutes les zones franches de la région.

Son potentiel halieutique sur l’une des côtes les plus poissonneuses au monde, son industrie d’exportation des minerais, l’émergence de son secteur touristique et le développement de nouveaux secteurs et de nouveaux services font de Nouadhibou un pôle économique majeur.

La volonté affirmée du Gouvernement de donner à la ville une dimension économique internationale et sa concrétisation à travers la construction d’un cadre juridico-administratif et technique attractif, favorable à la libre entreprise, renforce la dynamique de développement de la région.

De même, la mise en œuvre d’un nouveau plan de développement urbain, la modernisation de la voierie, le souci accordé à l’assainissement et à la propreté de la ville, l’extension du port en eau profonde de Nouadhibou et le projet d’un nouvel aéroport international complètent l’architecture de la Zone Franche en faveur d’une véritable valorisation des potentiels et de l’émergence d’une économie forte et compétitive au service d'un développement économique et social homogène et durable.

Horizons
Dernière modification : 02/11/2021 14:15:00