Activités gouvernementales

Atelier de lancement du programme de modernisation et accessibilité de la justice

Nouakchott,  21/10/2021
Les travaux de l'atelier de lancement du programme de modernisation et accessibilité de la justice, organisé par le ministère de la Justice en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNU), ont démarré jeudi à Nouakchott.

Le programme vise à améliorer le cadre des droits humains et à consolider l'État de droit. Cette stratégie nationale d'accès à la justice vient compléter la volonté politique relative à l’élimination des diverses formes de discrimination et des obstacles à l'accès à un édifice public de souveraineté.

A cette occasion, le ministre de la Justice, M. Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdallahi Ould Boye, a indiqué que la mise en place d’un système judiciaire efficient et efficace constitue la plus importante garantie à la consolidation de l’Etat de droit et au renforcement de la pratique démocratique, soulignant que le système judiciaire a connu plusieurs réformes qui ont donné des résultats encore limités.

Le ministre a ajouté que le gouvernement a adopté une politique sectorielle qui permet d’atteindre l'objectif attendu, qui est celui de construire une justice indépendante, impartiale et efficace constituant un levier pour le développement économique et social et une source de quiétude pour les capitaux nationaux et étrangers. Il s’agit encore, a-t-il dit, de protéger les droits et les libertés des citoyens.

Pour sa part, la Représentante adjointe du PNUD, Mme Adama Ndiaye Barry, a souligné la très grande importance de ce chantier de modernisation de la justice, et ce à travers l’appui des acteurs de ce secteur, notamment par la formation continue, l’apport des équipements nécessaires et le soutien à l’assistance judiciaire.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence des ministres de l’intérieur et de la Décentralisation et des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs productifs, ainsi que du secrétaire général du ministère de la Justice, de la présidente du Mécanisme national de la prévention de la torture (MNPT), du Procureur général auprès de la Cours suprême et plusieurs ambassadeurs accrédités dans notre pays.

Dernière modification : 21/10/2021 20:54:11