Social

Atelier de présentation et de validation des procédures pénales et du guide des droits des détenus

Nouakchott,  13/10/2021
Les travaux d’un atelier de présentation et de validation des procédures pénales et du guide des droits des détenus ont été ouverts mercredi, à l'hôtel Azalay, à Nouakchott.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation de la justice et de la facilitation de son accès, est organisé par la commission nationale des droits de l'homme en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement au profit des magistrats, avocats et greffiers.

Cette réunion de deux jours vise valider le manuel de procédure pénale et le guide des droits et devoirs des détenus en soumettant aux participants les deux documents déjà approuvés par la commission.

Le président de la commission nationale des droits de l'homme, Me Ahmed Salem Ould Bouhoubeyni, a souligné dans son mot à cette occasion, que la justice est l'un des piliers de la charte civile et républicaine de la Mauritanie, et que son impartialité et sa capacité à assurer un équilibre entre la prévention et la sanction et de protéger les libertés est au cœur de la bonne gestion de la société dans son ensemble. Il a ajouté que la CNDH réaffirme son adhésion et son soutien à une justice indépendante, impartiale, efficace et proche du citoyen.

Le patron de la CNDH a déclaré que la reconnaissance des droits des individus est indissociable des objectifs de la répression par la privation de liberté, notant que cet atelier constitue une autre occasion pour la Commission de partager avec tous le manuel de procédure pénale élaboré.

A son tour, le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement, M. Anthony Ngororano, a mis l’accent sur l'importance et la noblesse des objectifs de la CNDH, ce qui la rend digne de tout soutien en raison de sa contribution à la propagation de la paix, à l'harmonie sociale et au développement pour que la justice prévale et que chaque individu puisse jouir des droits qui lui sont garantis par la Constitution.

L'atelier s’est déroulé en présence du Commissaire aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile et du Secrétaire général du ministère de la justice.
Dernière modification : 13/10/2021 14:40:10