Culture & Enseignement

Rentrée scolaire 2021 - 2022 : mobilisation des autorités administratives

Nouakchott,  04/10/2021
Des milliers d'écoliers et d'enseignants ont rejoint les classes, ce lundi, à l'occasion de la rentrée scolaire 2021 - 2022. Sur toute l'étendue du territoire, les autorités administratives ont effectué des visites dans les établissements scolaires afin de s'enquérir de près, des conditions de la reprise.

Au niveau de l’Adrar, le wali M. Hadadi M’Paly Yatéra, a supervisé l’ouverture des classes dans la moughataa d’Atar. Il a visité l’école 7, le lycée des filles et l’école Hay Kanawal. A chaque escale, le wali a indiqué que sa visite vise à constater les conditions dans lesquelles se déroule la rentrée scolaire. Il a également insisté sur la synergie des efforts de la famille éducative, pour assurer un départ réussi vers davantage de progrès et de prospérité pour tous les fils de la wilaya.

A son tour, la directrice régionale de l’Éducation nationale, Mme Lou Mint Moustapha, a salué le rôle joué par les autorités administratives de la wilaya, ajoutant que toutes les mesures nécessaires ont été prises afin de faire de la rentrée scolaire, un succès.

La directrice a ajouté que la wilaya compte 132 écoles, dont 6 écoles privées. Le nombre d’élèves est de 16108 dont 7821 a précisé que la wilaya compte 29 établissements dont 7 sont privés.

De son côté, le président de l’association des parents d’élèves d’Adrar, M. El Hadrami Ould Abeïdna, a adressé ses remerciements aux autorités administratives avant d’appeler à la régler le problème des effectifs pléthoriques dans les salles de classe.

Dans la wilaya de Dakhlet Nouadhibou, les autorités locales se sont aussi mobilisées à l’occasion de la rentrée scolaire. Elles ont visité plusieurs établissements scolaires.

Dans un mot à l’AMI, le wali, M. Yahya Ould Cheikh Mohamed Vall, a déclaré que que le personnel enseignant est assidu et que toutes les écoles ont été nettoyées avant la rentrée.

S’agissant des statistiques, il a souligné que le nombre d’élèves du fondamental est de 14600, tandis que celui de l’enseignement secondaire est de 8000. Pour ce qui est du nombre d’écoles fondamentales, il note qu’il y en a 29 dans la wilaya alors que les écoles secondaires se chiffrent à 12.

Toujours dans le nord du pays, la wilaya du Tiris Zemmour a également vécu lundi, au rythme de la rentrée scolaire 2021–2022. Le wali, M. Isselmou Ould Sidi, a visité plusieurs écoles du fondamental et du secondaire à Zouérate. Il a pu ainsi constater de lui-même, le taux d’assiduité des élèves et du corps enseignant.

Dans une déclaration faite à l’AMI, le wali a rappelé que l’objectif de sa visite était de s’enquérir des conditions dans lesquelles se déroule la rentrée. Il a affirmé que les dispositions nécessaires ont été prises, dans ce sens. Il a cependant insisté sur la présence du personnel éducatif, en ce début d’année, appelant au passage, les parents à faire le nécessaire pour que les élèves aillent à l’école, pour une année scolaire réussie.

A son tour, le directeur régional de l’Éducation nationale , M. Ali Abdallah Tam, a souligné avoir organisé des réunions avec les inspecteurs, les directeurs d’école et l’association des parents d’élèves, afin que les élèves soient de retour dans les salles de classe, au moment opportun.

Le Sud-est du pays n’a pas été en reste. Néma, chef-lieu du Hodh Chargui a également vu ses écoliers reprendre le chemin de l’école. Le wali, M. Cheikh Ould Abdallahi Ould Ewah, a visité plusieurs établissements dont l’école 6 et le lycée. Il s’est dit satisfait du taux de présence des enseignants et des élèves.

Il a exhorté toutes les parties à œuvrer ensemble, pour l’ancrage des principes de l’école républicaine. Pour cela, il a exhorté la famille éducative à coordonner étroitement pour atteindre les résultats attendus.

Au Hodh Gharbi, les autorités administratives ont sillonné des établissements scolaires dont le lycée d’Aïoun et l’école primaire Ethmane. Il a pu échanger avec les élèves et le corps enseignant autour de la rentrée.

Dans une déclaration à l’AMI, le wali a affirmé que les cours ont effectivement démarré, regrettant cependant, le faible taux de présence des élèves. Il a donc poursuivi son intervention en exhortant les associations de parents d’élèves à jouer pleinement leur rôle, en termes de sensibilisation notamment, pour que les élèves reviennent à l'école.

Le directeur régional de l’Éducation nationale, M. Abdarahmane Ould Soueid, a quant à lui, estimé que le taux de présence du personnel enseignant était acceptable.
Dernière modification : 04/10/2021 20:28:19