Activités présidentielles

«Le secteur du BTP est un pilier de la croissance économique», dixit le Président de la République

Nouakchott,  20/09/2021
A l’ occasion de l’ouverture des états-généraux du secteur du Bâtiment et des Travaux publics (BTP), le Président de la République, S.E.M Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a indiqué, lundi, que ce secteur est l’un des piliers de la croissance économique, car il apporte une contribution significative au produit intérieur brut, à la création d’emplois, à l’attractivité d’investissement, au soutien des capacités de production ainsi qu’à la construction d’infrastructures soutenant les services de base.

Toujours au cours du discours qu’il a prononcé au palais des congrès de Nouakchott, le Président de la République, a estimé que les états généraux qui démarrent aujourd’hui, permettront de faire un diagnostic de la réalité du secteur et de trouver les moyens de le faire progresser, notamment en ce qui concerne l’expertise, le respect des procédures d'attribution des marchés, le suivi des travaux ainsi que la création d’emploi, entre autres.

Voici l’intégralité du discours:

"Monsieur le Premier Ministre

Honorables Ministres

Honorables membres du corps diplomatique

Chers invités

Mesdames et Messieurs

Le secteur du bâtiment et des travaux publics est considéré comme un pilier de la croissance économique en raison de sa contribution significative au produit intérieur brut, à la création d'emplois, à l'attraction d'investissements, au soutien des capacités de production, ainsi qu'à la construction d'infrastructures soutenant les services de base, tels que la santé, l'éducation, les transports, l'énergie et l'eau.

À cet égard, ce secteur joue un rôle de premier plan dans la réalisation de notre objectif central, vers lequel nos différentes politiques publiques sont orientées, à savoir l’amélioration des conditions de vie des citoyens et le renforcement de leur résilience face aux différentes crises.

Cet objectif est non négociable. Par conséquent, nous avons décidé, à la lumière de la récente crise de hausse des prix, de créer un mécanisme national d'importation des marchandises et produits de base, et de les fournir au citoyen à des prix abordables, loin de la spéculation, pour être un outil de régulation et un facteur de stabilisation pour le marché de ces matériaux. Nous avons également ordonné à l'agence Taazour de fournir des marchandises dans les quantités requises dans tous les magasins subventionnés, et avons instruis le gouvernement à préserver le pouvoir d'achat des citoyens les plus pauvres, quel qu'en soit le coût.

Mesdames et Messieurs,

Le secteur du bâtiment et des travaux publics, malgré son importance, et malgré les efforts du gouvernement pour le développer en lançant de grands ateliers, en offrant un environnement législatif approprié et en encourageant les acteurs nationaux, souffre encore de déséquilibres majeurs au niveau de la qualité de la préparation des études et du respect des cahiers des charges, des délais de réception, et la rigueur dans le respect des procédures d'attribution des marchés, la longueur des procédures de ces dernières, et d'autres éléments qui affectent négativement le rythme et la qualité de la mise en œuvre du projet.

Les états généraux que nous nous apprêtons à lancer aujourd'hui représentent une opportunité de faire le diagnostic de la réalité de ce secteur et de rechercher les moyens de le faire progresser en termes d'expertise et d'efficacité dans la préparation des études et le suivi des travaux, de création d'emplois, d'attraction d'investissements , de lutte contre la pauvreté et la fragilité, du renforcement des infrastructures de base, d' amélioration des services et de rapprochement des citoyens pour améliorer leurs conditions de vie.

En déclarant, avec la bénédiction d'Allah, l'ouverture de ces états généraux, en souhaitant plein succès à leurs travaux, je vous invite tous à leur apporter vos riches expériences et vos suggestions constructives. Se concerter et profiter des expériences de chacun est une démarche créative, que nous adoptons régulièrement dans notre approche de gestion des affaires publiques, comme en témoignent les prochaines concertations nationales, qui n'excluront personne et n'interdiront pas un sujet afin d'aboutir ensemble aux meilleures solutions possibles face aux divers défis.

We salamou alaikoum wa rehmetoullah".
Dernière modification : 20/09/2021 17:30:11