Culture & Enseignement

CEP: Plus de 53% des candidats au concours sont des filles

Nouakchott,  12/07/2021
Le concours d’entrée en première année du collège, a débuté, lundi. Ils sont 101 628 écoliers à participer à l’examen national, dont 54 254 sont des filles, soit un taux de 53,38%. Le concours se déroule sur deux jours.

Cette année, est organisé dans 1 053 centres d’examen, dont 893 à l’intérieur du pays, un à l’extérieur (école mauritanienne de Bamako), et le reste à Nouakchott. 21 516 candidats proviennent des écoles privées.

Comme à l’accoutumée, le ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a visité quelques centres d’examen, dans les trois wilayas de Nouakchott. Les écoles Horma Ould Abdel Jelil de Toujounine, Agleilim Ould Matali de Riyad et l’école 8 de Tevragh Zeina ont été les différentes étapes de la visite ministérielle.

La sortie du ministre a été l’occasion pour lui, de s’enquérir des conditions dans lesquelles se déroule l’examen, notamment la méthodologie utilisée pour la surveillance, et qui, tient compte des mesures relatives à la prévention contre le Covid-19. Ainsi, il a pu échanger avec les élèves sur l’adéquation entre les épreuves et le programme dispensée au cours l’année scolaire. D’après les candidats, les épreuves sont conformes à leur programme scolaire.

En outre, le ministre a exhorté les superviseurs des centres, à faire preuve de sérieux et de professionnalisme, dans leur interaction avec les élèves, dans le respect de leurs droits, sur la base des textes réglementant les examens nationaux.

À la fin de sa visite, le ministre fait une déclaration à l’AMI, au cours laquelle il a souligné que la visite lui a permis de constater l’état de préparation et le bon déroulement de l’examen, durant cette première journée.

De plus, il a indiqué que le concours d’entrée en première année du collège, est très important, dans la mesure où, il représente fin du cycle de l’éducation de base et la transition vers l’enseignement secondaire. Selon lui, il s’agit de la pierre angulaire du parcours scolaire de tous.

Le ministre a relevé, par ailleurs, que le concours a été bien préparé en amont. Dans le contexte perturbé par le Covid19, l’enseignement à distance mis en place au moment de l’arrêt des cours et l’intensification des études après la reprise ont été des mesures positives.
Dernière modification : 12/07/2021 15:29:38