Wilaya

Le Guëitna fait de l’Adrar une destination touristique par excellence

Atar,  20/06/2021
Le Guëitna en Adrar constitue une saison touristique qui symbolise des valeurs culturelles et folkloriques qui glorifient le patrimoine, l’authenticité, les traditions et les coutumes qui marquent les habitants autochtones de l’Adrar.

Il s’agit de récits qui parlent de la bravoure et de la ténacité de l’adradois qui a su dominer la nature, cultiver des oasis, créer une vie décente et résister face aux défis colossaux et les aléas du climat et de la nature.

En Mauritanie, l’Adrar est réputé par l’abondance de ses oasis et la richesse de leur produit dattier. Tout cela fait que la Guetna (période de cueillette des dattes), soit la plus belle saison de l’année, en dépit de la forte canicule qui l’accompagne.

Il constitue un rendez-vous qu’il ne faut manquer pour un grand nombre ressortissants de la wilaya et leurs hôtes, séduisent par un paysage attrayant généré par des oasis charmantes implantées dans dunes de sable dorées.

Avec le Gueitna, les habitants de l’Adrar renonce à leur ancien mode de vie. Ils quittent les cités urbaines pour s’installer dans les Oueds, manger les dattes fraiches trois fois par jour, et consommer la sauce et la bouillie. Ils se baignent dans les réservoirs d’eau à l’ombre des palmeraies arrosées quotidiennement. Pour certains ce régime constitue un remède pour plusieurs troubles digestifs.

Outre le changement du régime alimentaire, les habitants renouent avec les jeux traditionnels, les loges du prophète Mohamed (Medih), les soirées artistiques et les contes curieuses sur les passé glorieux des ancêtres.

Pour le développement des oasis, le ministère de l’Agriculture met en œuvre plusieurs programmes, dont le programme de développement durable des oasis, qui s’emploi, selon son coordinateur régional, M. Cheikh Ould Mohamed El Moustapha, pour aider les habitants à améliorer la production de datte.

M. Mohamed El Moustapha a déclaré à l’AMI que l’Adrar compte plus de 75 oasis couvrant une superficie de 5673 hectares et totalises plus d’un millions deux cent mille palmiers dattiers, soit 45% de la production à l’échelle nationale.

Il a ajouté que l’Etat a fait des forages dans la wilaya, au nombre de 46 puits artésiens équipés en énergie solaire et des réseaux d’irrigation des oasis et des oueds, en plus de la mise en place de 36 associations participatives des oasis et l’octroi des financements à des conditions favorables.

Le coordinateur a, également, précisé que son département a réalisé dans l’Adrar 28 oasis pilotes, dont celle de Teyaret qui compte 14400 palmeraies et s’étende sur une superficie de 100 hectares.

Quant à M. Sidi ould Tachifine, vendeur des dattes à Atar, il a précisé que le Gueitna a effectivement commencé et que le kilo de datte se vend à 2600 MRO la qualité moyenne.

Il a ajouté que les prix sont encore élevés, et que la production atteindra son plus grand niveau fin du mois juin et le début de celui de juillet.

Quant à M.Mohamed Ould Kneïty, directeur du laboratoire des maladies du palmier, il a précisé que son institution œuvre pour l’amélioration du niveau de production des oasis.

Il a ajouté que le développement de la filière se fait à travers la multiplication des plants de palmier, indiquant qu'un plant produit environ (200) mille plants avec les mêmes spécifications que celui du plan mère.

Les agences de location de voitures ont largement bénéficié de cette saison à cause de la mobilité des citoyens et du déplacement massif des touristes vers les différentes zones de la wilaya.

Le Gueïtna constitue un moment de joie, d’entente et de liesse. C’est aussi un moment de retrouvailles entre les parents, les proches et les amis venus de différents horizons.

Reportage de Mohamed Ould Ismaîl
Dernière modification : 20/06/2021 16:16:19