Social

L’échangeur du carrefour de Bamako : Une nouvelle touche aux infrastructures de la capitale

Nouakchott,  03/06/2021
L’échangeur du carrefour de Bamako qui s’inscrit dans le cadre du programme prioritaire élargi de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, est un exemple vivant du développement des infrastructures de la capitale.

Il représente le deuxième volet du projet de construction et d'aménagement de carrefours à Nouakchott, mis en œuvre par le ministère de l’Équipement et des Transports et le moyen idéal de relier les différents quartiers de Nouakchott.

C'est un exemple frappant du développement des infrastructures de la capitale qui contribuera à donner à la ville une nouvelle image plus attrayante.

L’échangeur du carrefour de Bamako, qui sera mis en œuvre par l'entreprise Poly Changda sur une période de 24 mois, mesure 200 mètres de long, avec une largeur de surface de 12 mètres et une circonférence de 20 mètres, aura un coût de 172 589 798 millions d'ouguiyas financés sur le budget de l'État.

L’échangeur, qui sera constitué de poutres en béton armé, sera accompagné d’environ 50 km de routes qui seront construites parallèlement afin d'éviter les embouteillages pendant sa période de construction ; il sera équipé de signalisation pour guider les usagers afin d’assurer la fluidité du trafic.

A cet égard, le coordinateur du projet de construction de l’échangeur du carrefour de Bamako, M. Mohamedou Mohamed Mahmoud, a expliqué, dans un entretien à l'Agence mauritanienne d’information, que ce projet s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme prioritaire élargi de Son Excellence Monsieur le Président de la République et que, dans ce cadre, le ministère de l’Équipement et des Transports a aménagé plusieurs carrefours à Nouakchott.

Il a ajouté que cet ouvrage fait partie de la deuxième partie du projet en précisant que l’échangeur proprement dit aura 200 mètres de long et 12 mètres de large et sera doté de tous les feux de signalisation et de l'éclairage nécessaires.

Le coordinateur du projet a souligné que l’échangeur contribuera à éviter les embouteillages fréquents au niveau des carrefours en relevant qu'il ajoutera une nouvelle touche à l'infrastructure routière de la capitale.

A son tour, le maire de Riyad, M. Abdallahi Mohamed Idriss, a exprimé sa satisfaction à l’issue du lancement par le Président de la République du projet de construction de l’échangeur.

Il a souligné que les habitants de Riyad appellent cet échangeur ‘’l’échangeur de la fraternité’’, car il permettra la communication entre le sud et le nord de la ville.

Le maire a ajouté que cet échangeur donnera un caractère moderne à la commune en particulier et à la ville dans son ensemble, et constituera un grand coup de pouce au trafic et aux échanges économiques et mettra fin à l’enclavement de Riyad.

M. Mohamed Ould Ahmed, chauffeur de taxi a exprimé son espoir de voir l’échangeur contribuer à la fluidité du trafic à Nouakchott, et donner un nouvel attrait à la capitale afin d'attirer davantage de touristes.

Pour M. Ali Sylla, un habitant de la moughataa de Riyad, l’échangeur est un bond qualitatif en termes d'apparence extérieure de la ville et en termes de progrès au niveau des infrastructures. Il a ajouté que Nouakchott, compte un grand nombre de véhicules, ce qui rend la circulation très difficile par moments, surtout le matin et le soir, d’autant que la plupart des marchés et les services publics sont concentrés en un seul endroit.
Dernière modification : 03/06/2021 22:18:11