Environnement & Météo

Atelier de lancement du Projet de suivi de l’Environnement Côtier et Marin (SECOMA)

Nouakchott,  27/05/2021
Le ministère de l’Environnement et du Développement Durable a organisé jeudi à Nouakchott, en collaboration avec la compagnie BP, un atelier de lancement du Projet de suivi de l’Environnement Côtier et Marin (SECOMA).

Ouvrant les travaux, le Directeur du Contrôle Environnemental, M. Tourad Ould Mohamed Saadbouh a indiqué, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, que les ressources marines et côtières occupent une place de tout premier ordre dans le développement de notre pays et leur mise en exploitation a connu une accélération très importante ces dernières années qui a clairement déplacé le centre de gravité économique de la Mauritanie vers la mer face à d’importants défis environnementaux.

Il a souligné que l’espace marin et côtier représente un formidable potentiel de développement et doit être guidé par des politiques publiques concertées et orientées vers le développement durable.

M. Tourad Ould Mohamed Saadbouh a précisé que des efforts considérables ont été déjà réalisés tant en matière d’orientation stratégique et de législation qu’en matière d’outils d’aide à la décision et de mécanisme opérationnels.

La Mauritanie a mis en place un dispositif complet d’accompagnement qui est axé autour d’une collaboration inclusive et fructueuse entre les administrations nationales, les institutions techniques, les producteurs et la société civile, a dit le Directeur du Contrôle Environnemental.

Il ajouté que La Mauritanie est en passe d’exploiter des réserves gazières en offshore, situées dans la zone transfrontalière avec le Sénégal. Son exploitation prévue en 2022 sera opérée par BP en partenariat avec Kosmos Energy et les sociétés nationales des hydrocarbures en Mauritanie et au Sénégal. Compte tenu de la vulnérabilité de la zone, il est indispensable de mettre en place un programme de recherche et un état des lieux de l’environnement avant le démarrage effectif de l’exploitation du gaz.

Pour assurer une gestion plus durable de nos ressources nous avons mis en place, en collaboration avec BP, un programme ambitieux qui a pour objectif : le renforcement des capacités techniques des structures étatiques dans le domaine du suivi environnemental, l’appui au suivi scientifique pour améliorer les connaissances des tendances évolutives du milieu marin et côtier notamment autour de GTA (Grande Tortue Ahmeym, la nouvelle exploitation du gaz), la sensibilisation et l’éducation environnementale au profit des élus et des organisations de la société civile, a conclu M. Tourad Ould Mohamed Saadbouh .

De son coté, le représentant de BP, M. Mohamed Limam, a précisé que la stratégie du Groupe BP fait de la durabilité une priorité transversale tout en s’engageant à opérer en toute sécurité et à avoir un impact positif sur les communautés et Etat hôtes. C’est dans ce cadre que BP est engagée en partenariat avec le gouvernement mauritanien pour la mise en œuvre du projet de recherches scientifiques.

M. Mohamed Limam a souligné que le partenariat autour du projet SECOMA constitue un engagement de l’étude d’impact environnemental et social du projet GTA et pour lequel l’implication de BP démontre l’active volonté à mettre en œuvre les engagements de l’étude d’impact validée en novembre 2018 mais aussi que cet engagement démontre l’alignement avec la stratégie du gouvernement mauritanien en vue de développer la recherche scientifique en milieu marin et côtier pour travailler ensemble sur les aspects environnementaux prioritaires.

L’ouverture des travaux de cet atelier s’est déroulée en présence du directeur général des hydrocarbures, des représentants des institutions de recherches, des élus et de la société civile.
Dernière modification : 27/05/2021 16:32:02