Activités gouvernementales

Signature d’un protocole d'accord créant une commission bilatérale des frontières

Nouakchott,  01/04/2021
Le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Salem Ould Merzoug, et le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Urbanisme algérien, M. Kamal Beldjoud, ont signé jeudi au ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation à Nouakchott, un protocole d'accord créant un comité frontalier bilatéral entre les deux pays.

La mise en place de ce comité, qui traite principalement des questions liées à la région frontalière commune entre les deux pays, vise à promouvoir et développer la coopération et à renforcer les liens de fraternité et de bon voisinage entre les deux pays frères.

Les principales tâches de ce comité sont d'améliorer les opportunités d'investissement, d'établir des projets de partenariat dans les secteurs prioritaires, d'intensifier les échanges économiques, commerciaux, culturels et sportifs, de rompre l'isolement des zones frontalières, de faciliter la circulation des personnes et des marchandises, de renforcer la coopération décentralisée, de sécuriser les frontières communes entre les deux pays frères et lutter contre la criminalité transfrontalière et l'immigration clandestine.

Dans un discours, pour la circonstance, le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation a souligné que la signature du Mémorandum d'accord traduit la forte volonté des dirigeants des deux pays frères, Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et Son Excellence, M. Abdel Majid Tebboune de renforcer et développer les relations de coopération existantes entre les deux pays frères au plus haut niveau.

Il a déclaré que la rencontre qui le réunit aujourd'hui avec son homologue algérien représente un complément à l'accord de coopération conjointe entre les deux pays frères, notamment en matière de sécurité civile et de gestion de crise, qui, après le lancement des travaux du Comité mixte des frontières, verra un bond qualitatif qui permettra la valorisation des opportunités d'investissement et la mise en place de projets de partenariat dans les secteurs prioritaires.

Il a ajouté que la création de ce comité permettra, en plus de ce qui précède, la promotion et l'intensification des échanges économiques, commerciaux, culturels et sportifs entre les régions frontalières, ainsi que la sécurisation des frontières communes, la lutte contre la criminalité organisée sous toutes ses formes et l'immigration clandestine, rappelant à cet égard la stratégie sécuritaire de notre pays.

A son tour, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités Locales et de l'Urbanisme algérien a précisé dans son discours que la mise en place de ce comité aura un impact positif, non seulement face au double défi du "développement et de la sécurité", mais également en proposant de nouvelles façons de faire face aux défis actuels.

Il a souligné la nécessité de développer la région frontalière et d'en faire un pôle économique et social par excellence, ce qui ne peut être atteint qu'en adoptant un plan d'action commun pour définir les objectifs et fixer les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif et traduire ce plan sur le terrain.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du wali du Tiris Zemmour, M. Isselmou Ould Sidi, de fonctionnaires centraux du ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation, de l'ambassadeur d'Algérie accrédité dans notre pays, S.E.M. Noureddine Khandoudi, du consul honoraire d'Algérie à Nouadhibou , S.E.M. Ibrahim Chaouch, et du wali de Tindouf, M. Youssef Mahyout.
Dernière modification : 02/04/2021 11:33:10