Activités gouvernementales

Conception et mise en place d’un cadre participatif dans le domaine de l’énergie

Nouakchott,  30/03/2021
Un atelier sur la conception et la mise en place d’un cadre participatif dans le domaine de l’électricité et de l’énergie (CSP 2E), organisé par le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme, a été lancé mardi à Nouakchott.

Cet atelier, de 5 jours, vise à concevoir et à définir un cadre sectoriel dans le domaine de l’électricité et de l’énergie, qui est l’une des composantes du programme mauritanien d’amélioration du secteur de l’électricité et de l’énergie, financé par l’Agence Française de Développement.

Le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme, M. Mohamed Melaine Ould Eyih, a affirmé qu’en exécution de la politique générale du gouvernement et en concrétisation du programme du Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, le département de la formation technique et professionnelle a accordé une attention particulière au développement d’un partenariat efficace avec le secteur privé pour améliorer le système de formation et en adapter les résultats aux exigences du marché du travail.

Dans ce contexte, le ministre a ajouté que le secteur de la formation a établi un partenariat solide avec le secteur privé, notamment l’accord-cadre de partenariat signé avec l’Union nationale du Patronat mauritaniens (UNPM) en octobre 2019 et la réforme radicale du Fonds de formation technique et professionnelle, en vertu duquel celui-ci reçoit la taxe d’apprentissage et la gère en partenariat avec le patronat mauritanien et les représentants syndicaux pour assurer la qualité de la formation et en garantir la compatibilité avec les exigences du marché national.

Il a précisé que l’achèvement de ce cadre participatif intervient après le succès notoire obtenu par les cadres participatifs régionaux dans le domaine de l’agriculture au niveau du Gorgol et de la pêche à Nouadhibou, du bâtiment et des travaux publics à Nouakchott, en créant les conditions favorables à la consultation entre les secteurs public et privé pour l’adéquation des besoins du marché du travail avec l’offre en matière de formation dans ces secteurs importants.

Mohamed Zeine El Abidine Ould Cheikh Ahmed, président de l’Union nationale du patronat mauritanien, a déclaré que cette approche participative reflète l’intérêt des autorités publiques à impliquer le secteur privé, en vue d’améliorer les performances et de promouvoir les ressources humaines par la formation.

Il a souligné que ce partenariat reflète la fermeté du secteur privé à assumer la responsabilité nationale et sociale afin d’accompagner les efforts des pouvoirs publics visant à mettre en œuvre le programme du Président de la République.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration, du wali de Nouakchott Ouest, du hakem de la moughataa de Tevragh Zeina et de la directrice générale adjointe de la SONELEC..
Dernière modification : 30/03/2021 17:23:21