Activités gouvernementales

Echanges sur le système africain de santé et d’approvisionnement des médicaments

Nouakchott,  30/03/2021
Le ministre de la santé M. Mohamed Nedhirou Ould Hamed, a pris part, mardi, à une visioconférence panafricaine organisée sous le thème «Repenser le système africain de Santé d’approvisionnement des médicaments».

Dans son intervention, le ministre a indiqué que les réformes entreprises, visent à l’échelle nationale, à rendre disponibles des médicaments et consommables de qualité jusqu’au niveau rural et à généraliser l’assurance maladie, qui ne touche actuellement que 20% de la population. Ces objectifs comprennent également l’engagement à promouvoir un développement harmonieux du système de santé, en particulier le système de soins hospitaliers et de prise en charge des urgences.

Le ministre a rappelé que l’élection du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani en juillet 2019 « a donné de fortes attentes suite à un programme électoral fortement centré sur les secteurs sociaux, en particulier la santé et l’éducation ». Il a souligné que d’importantes réformes ont été engagées en vue d’un accès géographique et financier de tous les mauritaniens à des prestations de santé de qualité. M. Mohamed Nedhirou Ould Hamed a évoqué l’impact de la pandémie de la Covid 19 sur le système de santé en Mauritanie, relevant qu’elle est intervenue dans un contexte marqué par une fragilité socio-économique globale.

« Devant l’apparition de cette pandémie de Covid 19, la Mauritanie, dans son ensemble, a fait preuve d’imagination pour affronter cette crise sans précédent par son ampleur mondiale ».

Face à la Covid-19, la Mauritanie est l’un des rares le pays à détecter neuf cas importés au cours du mois de mars 2020 sans aucune contamination « autochtone » et à connaître une période sans cas durant avril et la première quinzaine de mai 2020, a rappelé le ministre.

M. Ould Hamed a noté que « l’humanité a besoin de considérer la santé comme un bien mondial et de développer des stratégies internationales, régionales et sous régionales complémentaires si elle veut limiter les impacts humain, matériels et financiers des crises du type Covid qui risquent malheureusement de se répéter.

« Notre pays, dit-il, devra accélérer la mise en œuvre du plan élargi du Président de la République, qui est en fait un plan de relance socio-économique réorientant plus l’économie vers des secteurs productifs (agriculture, élevage, pêche) et vers les énergies renouvelables ».

« Le département de la santé, que je dirige devra résolument s’orienter vers une couverture sanitaire universelle effective en impliquant les différents acteurs (publics, privés, nationaux et internationaux dans une approche sectorielle holistique faisant du mauritanien l’acteur et l’objectif de son action », a conclu le ministre.
Dernière modification : 30/03/2021 13:52:56