Wilaya

Construction d'un centre de commandement au profit de la force conjointe du G5 Sahel, fuseau ouest

Nema,  05/03/2021
Le poste de commandement du fuseau ouest de la force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), situé à Nbeiket Laouach, au Sud-Est de la Mauritanie, vient de bénéficier d’un siège abritant un centre de commandement, des unités d’habitations au profit des officiers, sous-officiers et soldats et deux forages entre autres, grâce à un financement de l’Union Européenne dont la première partie est de neuf millions d’Euros.

La seconde et dernière tranche est au stade de mobilisation des fonds comme l’a déclaré l'ambassadeur chef de Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie, SE M. Giacomo Durazzo, lors de sa visite au site jeudi dernier.

Le «Mauribat», Bataillon mauritanien en jargon militaire, mis à la disposition de la force conjointe par Nouakchott, aux côtés du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et du Mali, est apte à intervenir à tout moment pour engager des actions préventives afin de chasser l’ennemi chaque fois qu’il se regroupe à proximité des frontières.

C’est suite à la profonde restructuration de l’armée avec comme principes directeurs, entre autres, l’anticipation, la réactivité et la modularité.

L’intervention de l’Union Européenne en faveur de la force conjointe du G5 Sahel au Hodh Echarghi a porté par ailleurs, sur l’appui d’autres corps constitués à l’image de la garde nationale et de la police nationale qui ont bénéficié respectivement d’un forage équipé avec un château d’eau d’une capacité de trente tonnes, en prélude à la construction d’une base du groupement nomade à Achemim et la construction d’un nouveau poste en faveur de l’unité spéciale d’investigation de la police à Néma, toujours dans le cadre de l’appui de l’UE aux efforts du G5 dans la lutte contre le terrorisme.

Rappelons que les autorités mauritaniennes, conscientes de l’ampleur du phénomène de l’extrémisme et du terrorisme qui ont porté un coup fatal à l’activité touristique de 2005 à 2010, ont décidé de s’engager résolument pour relever ce défi sécuritaire.

Ainsi, une stratégie globale a-t-elle été adoptée. La nouvelle approche qui utilise les moyens civils et militaires pour contrer le terrorisme a une spécificité notable : s’appuyer sur les Ulémas et les Fakihs (docteurs et jurisconsultes musulmans) afin de contrecarrer la propagande des jihadistes et de corriger leurs fausses perceptions.
Dernière modification : 06/03/2021 18:45:01