Social

Atelier pour le renforcement du suivi national du secteur de l'hydraulique et de l’assainissement

Nouakchott,  03/11/2020
La capitale a abrité mardi matin les travaux d'un atelier sur l'adoption d'une feuille de route pour renforcer le suivi national du secteur de l'hydraulique, de l'assainissement et de l'hygiène en Mauritanie, organisé par le ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement.

Cette rencontre d'une journée a pour objectif de partager les opinions sur les activités les plus importantes proposées pour suivre le secteur de l'hydraulique, de l'assainissement et de l'hygiène afin de généraliser ses services et de parvenir à une feuille de route unifiée destinée à stimuler le système de suivi sectoriel.

Dans ce contexte, le secrétaire général du ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement, M. Mohamed Ould Abdallahi Salem Ould Ahmedoua a, dans un discours au nom du ministre, expliqué que le secteur de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène occupe une place importante au sein de la stratégie nationale de croissance accélérée et de prospérité partagée.

Il a ajouté que l'accès aux services d'eau potable, d'assainissement et d'hygiène occupe une place de choix dans le programme ‘’Mes engagements du Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

Il a indiqué que le niveau d'engagement exprimé dans les politiques et stratégies nationales montre clairement que la Mauritanie est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de développement durable en termes d'accès aux services d'eau potable, d'assainissement et d'hygiène.

Il a souligné que dans le cadre du programme national de lutte contre la pandémie du coronavirus, et en reconnaissance de la nature sensible de l'approvisionnement en eau de la population, le département continuera, jusqu'à fin décembre 2020, à assurer l'approvisionnement gratuit en eau potable des habitants des zones rurales pour 2055 villages des wilayas de l'intérieur.

De son côté, le représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé en Mauritanie, Dr Gueye Abdou Salam, a expliqué que les pays du G5 Sahel, dont la Mauritanie, souffrent de réels problèmes : sécuritaire, de développement, de santé et de changement climatique.

Il a déclaré que l'organisation, avec son programme de suivi au niveau mondial de l'accès aux services EHA (eau hygiène et assainissement), contribue à l'amélioration des services d'eau et d'assainissement en Mauritanie, et s’attelle également, en coordination avec l'UNICEF, à soutenir les efforts du gouvernement dans ce domaine.

De son côté, la directrice de l'Agence française de développement, Mme Benedicte Brusset, a souligné l'importance de cette rencontre, qui vise à faire accéder la population aux services d'eau potable, d'assainissement et d'hygiène.
Dernière modification : 03/11/2020 14:19:18