Politique

Présentation de la République du Niger

Nouakchott,  30/06/2020

La République du Niger est un pays d'Afrique de l'Ouest steppique, située entre l'Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, la Libye, le Mali et le Nigeria. Le Niger compte une population de 22,4 millions d’habitants, selon des données de 2018 de la Banque mondiale et la densité moyenne est de 17,7 habitants au kilomètre carré. Sa langue officielle est le français, tandis que sa monnaie est le Franc CFA.

Le Niger, qui s’étend sur une superficie de 1 267 000 km2, a pour capitale Niamey. Les autres villes principales sont Zinder, Maradi, Tessaoua, Agadez. Son économie est constituée de l’agriculture et l'élevage auxquels s’ajoutent l’uranium et l’or. Ces deux derniers minerais représentent le plus gros revenu du pays. Le Niger, qui est indépendant depuis 1960, célèbre sa fête nationale le 18 décembre de chaque année.

Sur le plan de la politique extérieure, le Niger entretient de bonnes relations avec ses voisins, avec lesquels il entretient ses échanges économiques. De nombreux ressortissants nigériens travaillent en Afrique de l’Ouest côtière ainsi qu’en Libye et en Algérie.

Le Niger est membre de nombreuses organisations régionales (Union africaine, Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, G5 Sahel, Communauté des États sahélo-sahariens, Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel, Autorité du bassin du Niger, dont le siège est situé à Niamey).

Il est membre de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), fondée à Niamey en 1970.

Le Niger s’est engagé en faveur du règlement de nombreuses crises dans sa sous région et au-delà, avec l’envoi de casques bleus en Côte d’Ivoire de 2004 à 2015, puis en Centrafrique et en Haïti. Au Mali, il déploie aujourd’hui quelque 900 casques bleus.

Le Niger entretient également de bonnes relations avec les États-Unis ainsi qu’avec la Chine, présente dans les secteurs de l’uranium, du pétrole et des infrastructures. Il a été élu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021.
Dernière modification : 30/06/2020 11:10:56