Culture & Enseignement

Les lauréats des prix Chinguetti 2019 présentent les caractéristiques des recherches primées

Nouakchott,  24/12/2019
Au cours de la cérémonie de remise des prix qui s'est tenue aujourd'hui au Palais des congrès à Nouakchott, sous la présidence du président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, les lauréats du prix Chinguetti 2019 ont présenté des exposés sur les caractéristiques des recherches primées cette année.

C’est ainsi que le lauréat du Prix d'études islamiques, Dr Mohamed Lemine Ould Mohamed Mahmoud a présenté sa recherche « Le rôle des us et coutumes dans les jugements, dans le traité de Cheikh Khalil » qui se compose de deux aspects théorique et pratique. La première partie concerne l’usage et la coutume en termes de concept, d'argumentaire, de conditions et de contrôle général, tandis que la deuxième partie porte sur les branches jurisprudentielles mentionnées dans le Traité de Cheikh Khalil, ayant des dimensions, à savoir la coutume et l’usage, et enfin une conclusion subdivisée en deux sections, comprenant des notes et propositions subséquentes.

Le lauréat du Prix Sciences et Technologies, Dr Mohamed Abdel-Wedoud Ould Mohamed a présenté sa recherche "la caractérisation des nanoparticules et l’étude de leur pouvoir d’absorption et application à la production d’eau potable (dépollution, dessalement, etc.)" visant à préparer des composés organiques d'importance industrielle et sanitaire grâce à une technologie verte respectueuse de l'environnement.

Pour sa part, Dr Mohamed Fadel Ould Deida, lauréat du même prix ex-aequo avec le précédent, a été primé pour sa recherche «la préparation et la caractérisation chimique et physico-chimique de la partie soluble de l’exsudat de commiphora Africana après purification poussée».

Le Prix Chinguetti de littérature et des arts de cette année a été décerné, quant à lui, à Dr Mariem Abdallahi Dine pour ses travaux « La culture chinguettienne en Afrique de l’Ouest » et particulièrement le Mali et le Sénégal jusqu’au début du XXème siècle.

Elle a ajouté que la recherche porte sur l’apport des Almoravides dans la propagation de l'islam en Afrique subsaharienne et des voyages scientifiques des disciples d'Afrique de l'Ouest, en particulier ceux du Mali et du Sénégal au Bilad Chinguetti.
Dernière modification : 24/12/2019 15:03:43