Justice & Législation

Démarrage des travaux du 4ème Forum de coopération judiciaire des pays du Sahel

Nouakchott,  29/10/2013
Les travaux du 4ème Forum de coopération judiciaire des pays du Sahel, qui englobe outre la Mauritanie, le Niger, le Mali et le Burkina Faso, ont démarré lundi à Nouakchott.
Ce forum, qui a vu le jour en 2010, vise faciliter l'exécution des demandes de remise des criminels entre les pays membres tout comme il vise à faire connaître l'arsenal juridique des pays membres et échanger les expériences et expertises pour renforcer les capacités des magistrats opérant en matière pénale.
Les participants seront édifiés sur les autres expertises similaires comme celles du centre africain des études et recherches dans le domaine du terrorisme ou celles du centre européen de coopération judiciaire et feront une évaluation des travaux du Forum et rechercher les moyens de promouvoir ses activités dans l'avenir.
Le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Lemine Ould Sidi Baba a, dans un mot pour la circonstance, précisé que l'appui des capacités des magistrats et auxiliaires de la justice pénale constitue une urgence devant le développement du phénomène de la criminalité en général et de la criminalité transfrontalière en particulier devenue désormais transcontinentale dans le temps et dans l'espace en raison de la pluri nationalité de ses auteurs et leur présence dans divers endroits.
Il a ajouté que le forum est un noyau de coopération judiciaire efficace ouvert à tous les pays de la même zone géographique qui luttent contre le terrorisme, le trafic des stupéfiants et les armes ainsi que l'immigration clandestine.
La Mauritanie, dit-il, a, au cours de ces dernières années consenti beaucoup d'efforts dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme et ratifié plusieurs conventions internationales et régionales dans ce domaine.
A son tour, Mme Marie Caroline Ndong, représentante de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a indiqué que la coopération judiciaire entre les Etats est un moyen judicieux pour prévenir et combattre efficacement le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. Aussi, dit-elle, elle doit être encouragée, appuyée et renforcée.
Elle a enfin salué la participation de la Ligue Arabe et de l'UMA à cette rencontre qui permettra de redynamiser la coopération entre ces différents partenaires dans ce domaine.


Dernière modification : 29/10/2013 11:38:34