Justice & Législation

Atelier de restitution/validation sur l'évaluation finale du Projet

Nouakchott,  18/07/2012
" Renforcement et Réhabilitation du Secteur de la Justice en Mauritanie
Le Ministère de la Justice a organisé mercredi, en collaboration avec la Délégation de l'Union Européenne un atelier de restitution/validation sur l'évaluation finale du Projet " Renforcement et Réhabilitation du Secteur de la Justice en Mauritanie" et restitution et identification d'un nouveau programme européen d'appui au secteur de la justice.
Les participants à cette rencontre suivront un exposé sur les résultats du premier projet, jetant la lumière sur les lacunes enregistrées au cours de son exécution, pour les éviter dans le nouveau projet, et déterminant les futurs axes qui feront l'objet d'intervention du nouveau projet.
Dans un mot pour la circonstance, le secrétaire général du Ministère de la Justice, M. Kelly Oumar Sada a loué les pas franchis sur le chemin de la reforme de la justice, par le biais de ce projet, soulignant qu'il reste un travail de longue haleine à faire, et que cela nécessite la conjugaison des efforts des acteurs judiciaires, afin de consolider et pousser vers l'avant les performances de l'action du département.
De son côté, le Chef de section à la Délégation de l'Union Européenne, M. Michel Laloge, a souligné que l'Union Européenne est consciente du fait que le renforcement de la justice mérite un appui de long terme, et par conséquent,
" nous allons poursuivre notre appui dans ce secteur ", a dit M. Laloge, précisant qu'un nouveau programme, en coure d'identification, accompagnera le plan d'action du ministère de la Justice 2013-2015.
Le nouveau projet, qui s'inscrit dans le cadre de la politique nationale de lutte contre la pauvreté, vise à améliorer les capacités de tous les acteurs, afin de garantir l'Etat de droit, faciliter l'accès à la justice à la population et améliorer les conditions de vie de la population carcérale.
L'enveloppe financière du premier projet conçu pour la période 2007-2012, était de 1,8 milliards d'UM.
La cérémonie d'ouverture de cet atelier s'est déroulée en présence du président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme, du secrétaire général de la Cours Suprême et du représentant du Bureau du Haut Commissariat des Droits de l'Homme en Mauritanie.




Dernière modification : 18/07/2012 21:08:35