Environnement & Météo

Atelier sur la protection des végétaux en Mauritanie

Nouakchott,  14/10/2010
Un atelier relatif à la restructuration de la protection des végétaux en Mauritanie, organisé par le ministère du développement rural (MDR), en collaboration avec la Banque Mondiale, à travers le " projet africain d'urgence pour la lutte contre les criquets " a été ouvert jeudi à Nouakchott.
L'atelier, d'une durée d'une journée, vise à enrichir une étude réalisée par le centre international pour la recherche agricole et pour le développement (français) " CIRAD ", sur la problématique de la protection des végétaux et de la gestion des pesticides utilisés dans le domaine de la lutte contre les déprédateurs agricoles néfastes pour les graminées.
Dans une allocution qu'il a prononcée à l'occasion du coup d'envoi de cet atelier, le secrétaire général du MDR, M. Mohamed Ould Ahmed Aida, a mis en exergue l'importance de la protection des végétaux contre les ravageurs et les maladies agricoles, " étant donné qu'elles constituent la pierre angulaire dans l'accroissement de la production agricole et du relèvement de la qualité de celle-ci, pour être plus compétitive sur les marchés locaux et internationaux " a-t-il dit.
Il a également précisé que " grâce à un appui de la Banque Mondiale, la Mauritanie a élaboré à travers le projet régional d'urgence pour la lutte contre le criquet, une étude relative à l'identification et à la mise en place d'un plan de restructuration de la protection des végétaux ". Il a souligné par la suite que l'atelier vise à présenter les résultats préliminaires obtenus par les experts ayant réalisé l'étude, en vue de l'enrichir et de l'évaluer, " aux fins d'arriver à des solutions pratiques pour tous les problèmes du secteur".
Ladite étude aborde les problèmes posés dans le domaine de la protection des végétaux et de la gestion des pesticides en Mauritanie, à travers la connaissance des déprédateurs ciblés et les voies suivies dans l'utilisation de ces produits chimiques, ainsi que leurs impacts sur l'écosystème.
L'étude présente des conseils et des recommandations pratiques sur les procédures à observer dans l'utilisation de ces pesticides, à travers le suivi des consignes de lutte biologique et intégrée.
L'étude a été réalisée par trois experts, dont deux étrangers qui ont effectué par le passé des visites sur le terrain dans les Wilayas du Trarza, du Brakna, du Gorgol, du Guidimakha, de l'Assaba, de l'Adrar, de l'Inchiri et du Tagant, au cours desquelles, ils ont eu des rencontres avec les acteurs concernés par la problématique de la gestion des pesticides et de la protection des végétaux.
Dernière modification : 14/10/2010 13:38:49