économie de la Mauritanie

Les vastes programmes de réformes dans tout les domaines engagé en Mauritanie ainsi que la perspective de l'exploitation des différentes richesses du sous sol, notamment le pétrole tout cela permet au pays de débuter son nouveau millénaire avec espoir et optimisme.
Actuellement, l'édifice de l'économie mauritanienne repose sur plusieurs secteurs dont, entre autres, l'extraction minière, la pêche industrielle, le commerce et le secteur agropastoral.
En effet, l'exploitation du minerai de fer des gisements de la région de Zouerate avec celui du cuivre, de l'or d'Akjoujt et du gypse de Ndghamcha constituait depuis longtemps les principales ressources d'exportation.
Au début des années 80, commence l'exploitation des ressources halieutiques pour devenir maintenant la première richesse du pays.
En plus, le commerce joue un rôle central dans l'économie.
Et c'est normal dans une Mauritanie de traditions commerciales ancestrales et voie de passage des caravanes du négoce médiéval entre l'Afrique du nord et l'Afrique au sud du Sahara.
Il n'est pas étonnant donc de voir les Mauritaniens s'adapter, remarquablement, avec le contexte de la globalisation, avec les règles et le fonctionnement du commerce international.
Enfin, le secteur agropastoral, avec ses 20 % du Produit Intérieur Brut, constitue un autre pilier pas moins important que les autres dans cette économie. Mais il reste malheureusement tributaire des aléas climatiques et ne permet pas d'atteindre l'autosuffisance pour assurer la sécurité alimentaire.

HORIZONS

Dernier numéro : 7048

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles