Santé

Démarrage des travaux du 1er congrès du syndicat des infirmiers et sages femmes

Nouakchott,  17/07/2010
L'ancienne maison des jeunes de Nouakchott a abrité ce samedi les travaux du 1er congrès du syndicat professionnel des infirmiers et sages femmes.
Au cours de ce congrès d'une journée, les instances dirigeantes de ce syndicat, fondé il y a 5 ans, seront élues tout comme seront discutées les questions intéressant les infirmiers et sages femmes notamment les indemnités et divers autres droits.
Le secrétaire général du ministère de la santé a souligné le rôle pivot des infirmiers et sages femmes et "le dévouement dont ils font preuve dans l'accomplissement de leur noble mission au sein des différentes institutions de santé, ce qui dit-il, mérite d'être apprécié".
Il a relevé que la nouvelle politique sanitaire du département fait de la santé une priorité pour atteindre des prestations de qualité et atténuer les souffrances des malades dans tous les centres de soins.
Le secrétaire général a relevé que le ministère sera le meilleur appui et partenaire du syndicat dans les efforts qu'il déploie pour promouvoir le secteur de la santé et renforcer la place qu'occupe son staff ainsi.
que la qualité de ses soins.
Le secrétaire général du syndicat professionnel des infirmiers et sages femmes, M. El Hadi Ould El Id a considéré la tenue du 1er congrès comme le début d'une ère nouvelle pour la lutte légitime et unifiée pour la défense des droits matériels et moraux du personnel de la santé ajoutant que parmi les réalisations de ce syndicat est de pouvoir réunir un aussi grand nombre d'infirmiers, sages femmes et techniciens sous un même toit, loin de toute autre considération".
Il a précisé que le bureau actuel du syndicat a dirigé avec sincérité et courage la lutte et n'a pas accepté de tergiverser s'agissant des droits de ses adhérents.
M. El Hadi Ould El Id a demandé aux congressistes de mettre en place les instances syndicales de manière démocratique, transparente, équitable et consensuelle.
Le secrétaire général du syndicat a noté que l'étape actuelle exige le choix d'instances aptes à poursuivre la lutte et à éloigner le syndicat de tous les tiraillements politiques et sociaux.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence de représentants de chefs d'autres centrales syndicales et des responsables du ministère de la santé.


Dernière modification : 17/07/2010 11:36:00