Environnement & Météo

Ouverture de la troisième Assemblée générale du Réseau régional des aires maritimes protégées

Nouakchott,  02/07/2010
La troisième Assemblée générale du Réseau régional des aires maritimes protégées en Afrique de l'ouest (RAMPAO) a été ouverte vendredi à Nouakchott.
Présidant l'ouverture de la réunion qui dure deux jours, M. Ba Housseinou Hamadi, ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l'environnement et du développement durable, a souligné l'importance des systèmes écologiques dans la protection de la diversité biologique dans cet espace et dans le développement économique et social des populations locales.
Il a rappelé que la zone ouest africaine dispose d'importants potentiels de réserves maritimes insérées aux sites de la convention RAMSAR et de l'UNESCO en tant que patrimoine à importance mondiale pour l'humanité, précisant que cet espace est exposé à des pressions extérieures (extraction du pétrole, augmentation du trafic maritime etc..) qui le rendent fragile.
Le ministre a ajouté que le RAMPAO doit développer l'idée de cohérence et de complémentarité entre "nos différentes réserves afin de parvenir aux objectifs communs et de réaliser un développement durable respectant les spécificités de chacune d'entre elles". Il a souligné la volonté solide du président de la république Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz de préserver les systèmes écologiques et la diversité biologique.
De son côté, le président du RAMPAO a rappelé les objectifs de ce réseau consistant à réaliser l'intégration entre les différentes réserves maritimes nationales.
Pour sa part, le Dr Ahmed Ould Senhory, directeur du Programme régional de protection des zones côtières et maritimes, a loué les facilités accordées par le gouvernement mauritanien pour faire réussir le 5ème forum du Programme, organisé la semaine dernière à Nouakchott.
Quant à Mme Sylvie Goy, directrice générale de la Fondation internationale du Bang d'Arguin, elle a exprimé la disponibilité de son institution à poursuivre l'appui, aux côtés des autres partenaires, des efforts nationaux et régionaux de préservation de la diversité écologique et des ressources maritimes.
Le directeur technique et scientifique de la Convention de diversité biologique a lui aussi indiqué que les objectifs de cette dernière convergent avec ceux du RAMPAO.
En marge de la réunion, le ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l'environnement et du développement durable a signé la déclaration d'adhésion de notre pays au RAMPAO.
La cérémonie d'ouverture a eu lieu en présence du ministre des pêches et de l'économie maritime et du secrétaire général du ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l'environnement et du développement durable.




Dernière modification : 02/07/2010 08:00:00