Bruxelles,  24/06/2010
Le ministre des affaires économiques et du développement, M. Sidi Ould Tah, a déclaré que la table ronde organisée à Bruxelles par notre pays avec ses bailleurs de fonds a permis d'exposer le cadre stratégique qui guidera les programmes et plans politiques et économiques du gouvernement pendant les 3 prochaines années et les opportunités d'investissement offertes en Mauritanie en plus des réalisations accomplies en matière de bonne gouvernance, de lutte contre la gabegie et de diffusion des valeurs démocratiques.
Il a précisé que le sentiment général chez les partenaires au développement c'est la crédibilité du programme du gouvernement, soulignant que tous ces partenaires ont été unanimes à appuyer solidement et expressément l'ensemble des programmes de développement présentés par le gouvernement. " Cela s'est traduit par le volume des engagements financiers annoncés ", a-t-il expliqué.
Le ministre a indiqué que de nombreux partenaires au développement ont exprimé leur disponibilité à financer les projets de développement en Mauritanie mais que les mécanismes de prise de décision dans leurs pays et institutions ne permettent pas d'annoncer des chiffres précis. Il a cité dans cette catégorie la République populaire de Chine, le Fonds de l'OPEP, la Banque africaine de développement (BAD), l'Allemagne et le Japon.
M. Sidi Ould Tah a précisé que notre pays et la Chine ont signé des contrats relatifs à des projets pour plus de 315 millions de dollars et que le Fonds de l'OPEP vient d'achever une réunion à Caracas pour fixer l'enveloppe financière à accorder aux pays en développement pendant les prochaines années. Il a ajouté que la BAD renouvellera incessamment ses ressources et arrêtera ultérieurement les montants alloués à notre pays et que la Mauritanie aura des concertations en septembre prochain avec l'Allemagne en vue de préciser l'enveloppe financière qui lui sera attribuée. Quant au Japon, il annoncera sous peu ses financements en faveur de notre pays, a-t-il aussi dit.
M. Sidi Ould Tah a assuré que ces projets seront exécutés avec la fermeté qui a marqué le travail du gouvernement depuis l'arrivée au pouvoir du président de la république, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz. Il a ajouté que les financements obtenus et ceux qui le seront à l'avenir serviront à réaliser le bien être du citoyen mauritanien. " La Mauritanie est un pays riche par ses ressources mais pauvre à cause de la gabegie et de la mauvaise gestion dont il a souffert ", a-t-il conclu en reprenant une expression du président de la république.
Dernière modification : 24/06/2010 11:00:00