Nouakchott,  01/05/2010
L'Union de la Nouvelle Génération des Travailleurs de Mauritanie (UNGTM) a célébré samedi, 1er mai, à Nouakchott la fête internationale du Travail sous le signe: "Main dans la main pour la construction d'une union syndicale unie et libre".
A cette occasion, l'UNGTM a organisé une marche qui a démarré à partir du carrefour situé au niveau du stade du Ksar et au cours de laquelle les manifestants ont scandé des banderoles soulignant "la nécessité d'améliorer les conditions de vie des travailleurs, la généralisation de l'assurance maladies et la formation continue des travailleurs".
La marche a pris fin au niveau de la direction de la protection civile où, le secrétaire général de cette centrale syndicale, M. Mohamed Ould Ali a prononcé un mot dans lequel, il a souligné "l'absence des structures syndicales et leur incapacité d'assumer leur rôle dans l'encadrement des travailleurs et dans la défense de leurs revendications".
Il a également réaffirmé que la politisation des centrales syndicales, leur appartenance à des partis politiques et leur implication dans les querelles partisanes a dévié ces centrales de leur vocation pour les transformer en simples instruments au service des hommes politiques, ajoutant que les travailleurs ont perdu confiance dans ces centrales syndicales.
Le secrétaire général a aussi réaffirmé que son syndicat a décidé "de lutter contre cette situation désastreuse afin de faire renaître l'esprit d'engagement du mouvement syndical", appelant à la nécessité de l'unification de toutes les catégories des travailleurs pour la concrétisation des objectifs légaux visant à réaliser les revendications des travailleurs dans une vie décente et le respect de la diversification des moyens et des formes de la lutte syndicale.

Dernière modification : 01/05/2010 10:34:17