Bruxelles,  24/06/2010
Le premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf, a indiqué que les financements obtenus par la Mauritanie mercredi à Bruxelles appartiennent à tous les mauritaniens, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition.
Le premier ministre s'exprimant au cours d'une conférence de presse conjointe avec M. Stefano Manservisi, directeur général de la Commission européenne pour le développement et les relations avec les Pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, au Centre des conférences à Bruxelles au terme des travaux de la table ronde organisée par notre pays avec ses bailleurs de fonds.
Il a exprimé ses remerciements aux donateurs et aux partenaires de la Mauritanie pour avoir appuyé le gouvernement dans l'exécution de ses programmes traduisant celui du président de la république, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
Dr Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf a ajouté que notre pays, grâce à ses efforts en matière de réformes et à la confiance de ses partenaires, a reçu des engagements pour le financement de projets de développement à hauteur de 3,112 milliards de dollars, ce qui a dépassé de loin les 2,8 milliards qu'il avait requis. Il a précisé que 70% de ces engagements ont été apportés par les Fonds et les pays arabes suite à leur conviction du programme du gouvernement visant à renforcer la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.
En plus de ce chiffre, la Mauritanie a obtenu des engagements de la part d'institutions financières et de partenaires au développement pour l'accompagner dans tous les projets de développement qu'elle compter exécuter, a-t-il aussi dit.
Le premier ministre a par ailleurs affirmé que la situation politique dans le pays est tout à fait normale dès lors qu'il y a une majorité qui gouverne et une opposition qui critique l'action du gouvernement et tente de parvenir au pouvoir pour appliquer un autre programme. Il a attiré l'attention sur l'existence d'un dialogue permanent à travers le Parlement, les medias publics et les sites électroniques.
Le premier ministre a également reçu en audience M. Khaled Ben Mohamed Al Atiaya, ministre d'Etat à la coopération internationale, chargé du portefeuille du ministère des affaires et du commerce de l'Etat frère du Qatar.
A l'issue de l'audience, le responsable qatari a fait la déclaration suivante à l'AMI:
"Nous sommes préoccupés, au Qatar, par ce qui se passe en Mauritanie et sommes fiers des pas déjà franchis dans le domaine de la bonne gouvernance, de la restructuration des priorités et de la programmation des plans de développement dans la pays. Nous, nos partenaires européens et nos frères arabes, soutenons la Mauritanie soeur et, au Qatar, nous avons des études sur des projets d'investissement en Mauritanie et nous travaillons pour la réussite de tous ces programmes.
J'aimerai souligner encore la pertinence de l'exposé présenté par la Mauritanie et dire aux Etats concernés d'examiner les efforts entrepris par ce pays tout en les exhortant à y investir."
L'entrevue a porté sur la coopération entre la Mauritanie et le Qatar, les voies et moyens de la développer davantage ainsi qu'aux aspects du soutien qatari aux projets de développement en Mauritanie.



Dernière modification : 24/06/2010 08:00:00