Politique

Le ministre de l'Industrie et des Mines décore un certain nombre d'employés de la SNIM à Zouérate

Zouérate,  01/12/2009
M. Mohamed Abdallahi Ould Oudaa, ministre de l'Industrie et des mines a décoré mardi, dans les locaux de la direction de l'exploitation de la SNIM à Zoueirate, au nom du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, un certain nombre d'employés de la SNIM, et ce dans le cadre des festivités marquant le 49eme anniversaire de l'indépendance nationale.

A cette occasion, le ministre a décoré de la médaille d'honneur, première classe:
MM. -Bamba Ould Mohamed
- Koita Hamady
- Mohamed Ould Boilil
- Sidi Ould Mohamed Vall
- Mohamed Ould Mohamed M'Bareck
- Fatimetou mint Beda
- Dah Ould El Moctar
- N'Dieri Diagne
- Mohamed Ould Weissate
et de la médaille d'honneur, deuxième classe:
MM. - Camara Diabira
- Mamadou Malal Dieng.

A cette occasion, le ministre de l'industrie et des mines s'est dit très honoré de présider, au nom du Président de la République, cette cérémonie de décoration des employés méritants de la SNIM-sem, à l'occasion du 49eme anniversaire de l'indépendance nationale, précisant que cette décoration constitue un grand encouragement pour les actionnaires et les gestionnaires de cette société intimement liée au développement économique et social du pays.

Il a ajouté qu'elle vise également à permettre à la société de relever les défis liés à la durabilité de ses activités minières à travers le respect ferme des critères internationaux appliqués en matière de professionnalisme et de maîtrise de toutes les étapes de la chaîne de production, à travers l'appui des compétences techniques propres.

Le ministre a indiqué que la création d'un centre de formation professionnelle dont la pose de la première pierre a été effectuée hier et la signature d'accords de financement liés au programme ambitieux de développement et de modernisation de la SNIM permettront à la société de produire annuellement 4 millions de tonnes dans l'usine des Guelbs (2) ce qui permettra, p
our la première fois dans l'histoire de la société, de dépasser le seuil de 12 millions de tonnes annuellement et d'apporter d'importantes améliorations au niveau des infrastructures (voie ferrée, port minéralier, centrale électrique...).

Il a ajouté que le département a accompli diverses réalisations au niveau juridique et organisationnel à travers l'adoption de la loi amendée du code minier et de la loi relative à la police minière.

Le ministre a indiqué que la reprise de la coopération avec les partenaires au développement permettra au projet d'appui institutionnel du secteur minier en Mauritanie -deuxième partie- de parachever ses activités et de préparer la troisième partie de ce projet.
Dernière modification : 01/12/2009 10:00:00