Activités parlementaires

L'assemblée nationale adopte le projet de loi du code de prévention et de sécurité sanitaire

Nouakchott,  21/06/2010
L'Assemblée nationale a adopté, au cours d'une séance plénière tenue lundi à Nouakchott sous la présidence de son président M. Messaoud ould Boulkhair, un projet de loi présenté par le gouvernement relatif au code de prévention et de sécurité sanitaire.
Cette loi vise à doter notre pays d'une réglementation fondamentale dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité sanitaire et ce pour faire face aux problèmes sanitaires qui se manifestent à travers l'apparition de certaines maladies comme le paludisme, le choléra, les diarrhées...
Ces maladies indique le projet de loi en question sont liées à l'hygiène individuelle et collective et à l'environnement, aux divers produits alimentaires importés pour lesquels aucun système de contrôle sanitaire efficace n'existe encore du point de vue organisationnel et structurel. Le code précise que les usines de transformation alimentaire dans le pays qui connaissent un développement dans les domaines de la pêche, des viandes, du lait et des pâtes alimentaires y sont aussi pour quelque chose.
Il insiste sur l'importance de la sécurité sanitaire pour faire face à ces dangers découlant aussi de la grande prolifération des sociétés de commercialisation d'eau minérale destinée à la consommation humaine et qui ne repondant pas, dans leur majorité, aux normes de sécurité sanitaire.
Prenant la parole à cette occasion, le ministre de la santé, Dr Cheikh El Moctar ould Horma Ould Bebana qui a représenté le gouvernement a indiqué que la Mauritanie a désormais besoin, de manière urgente, de mettre en place des critères en matière de législation pour la réhabilitation de notre milieu de vie. Il a ajouté que c'est pour répondre à un tel impératif qu'intervient le code adopté aujourd'hui.
Le ministre a en outre dit que ce code a été élaboré pour servir de référence à tous les acteurs intervenant dans le domaine de la promotion de la sécurité sanitaire, notamment les autorités locales qui doivent oeuvrer, a-t-il noté, pour améliorer le cadre de vie des populations.
Les députés ont loué ce code qu'il ont qualifié d'excellent du point de vue théorique et conforme aux normes sanitaires modernes, insistant sur la nécessité pour le gouvernement de prendre toutes les mesures garantissant son application.
Le ministre de la santé a de nouveau pris la parole pour affirmer aux députés la volonté du gouvernement d'appliquer cette importante loi qui s'inscrit, a-t-il dit, dans le cadre d'un arsénal juridique visant à bâtir un Etat civilisé viable.


Dernière modification : 21/06/2010 18:17:09