Nouakchott,  20/06/2010
L'Association Mauritanienne de Lutte contre les maladies virales en collaboration avec le ministère de la santé et l'OMS a organisé dimanche au Palais des Congrès à Nouakchott une journée de sensibilisation sur la lutte contre l'hépatite virale, la 4ème du genre menée par l'organisation.
Le secrétaire général du ministère de la santé, M. Sidi Ali Ould Sidi Boubacar a, dans un mot pour la circonstance, souligné que la Mauritanie va commémorer à partir de l'année prochaine, le 19 mai comme journée mondiale de l'hépatite "B" saluant les efforts des personnes de bonne volonté dans la lutte contre cette maladie pour atténuer ses effets sur les citoyens.
Cette maladie, dit-il, est considérée comme dangereuse en raison du nombre des personnes atteintes et du taux de mortalité qui en découle en plus du fait qu'elle constitue un obstacle au développement et au progrès.
La Mauritanie, poursuit le secrétaire général, a, très tôt, pris conscience du rôle que représente la prévention et introduit des vaccins pour les besoins de la cause dans le programme élargi de vaccination (PEV).
De même, elle a élaboré une politique garantissant les traitements à l'issue du diagnostique du virus notamment dans la transfusion du sang et en matière de dialyse.
M. Ould Sidi Boubacar a mis en exergue les efforts de l'association en matière de conscientisation et d'éducation pour lutter contre les maladies virales, offrir les équipements de diagnostique et de laboratoire.
Il a, en plus, souligné l'organisation de rencontres scientifiques à travers lesquelles les mèdecins mauritaniens entrent en contact avec leurs collègues étrangers professeurs et chercheurs internationaux, ce qui est de nature à favoriser un climat scientifique de partenariat renforçant les expertises nationales et le transfert d'expertises et de connaissances.
Le président de l'association, Dr. El Bou Ould Brahim a indiqué que son institution a, depuis cinq ans, et en collaboration avec le ministère et l'OMS, contribué efficacement à atténuer les effets sociaux de cette maladie.
Il a passé en revue les axes sur lesquels repose l'action de son ONG dont des actions de senibilisation, d'éducation, et de promotion des reflexes préventifs.
Des milliers de dépliants et d'affiches ont été distribués à cette occasion.
Les efforts de l'association ont conduit à la signature d'un accord de partenariat entre le ministère et l'agence française de recherches sanitaires dans le domaine des études épidémiologiques partielles sur le virus de l'hépatite "B" et "D" dans notre pays.
Les estimations de l'ONG considèrent que 500 000 personnes sont atteintes d'hépatite en Mauritanie avec 3500 cas de mortalité par an.
Les chiffres de l'OMS portent à 500 millions le nombre des personnes atteintes.
Dernière modification : 20/06/2010 13:08:34