NDjamena,  17/06/2010
Le président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et les autres chefs d'Etat et de gouvernement participant au sommet de la grande muraille verte ont signé jeudi à NDjamena la convention créant l'agence panafricaine de la Grande Muraille Verte.
Cette convention a pour objetif de permettre aux pays membres de coordonner leurs efforts en vue de la réalisation d'une ceinture verte pour lutter contre la désertification dans la bande sahélienne.
Cette convention est de nature à susciter l'intérêt international pour davantage d'investissements dans le domaine de la lutte contre la désertification et de la préservation de l'environnement sous la supervision de l'Union africaine et de l'organisation des pays sahéliens et sahariens.
Elle jouit de la force juridique internationale et de l'autonomie dans l'action. Elle tient aussi compte des conventions des nations unies relatives aux changements climatiques et à la diversité biologique, de la décennie constitutive de l'Union Africaine et de la nouvelle vision du NEPAD.
Elle se propose également de permettre aux pays limitrophes du Sahel d'intensifier leurs efforts en vue de stoppoer l'avancée de la désertification, conformément aux objectifs du CILSS.
L'Agence panafricaine de la grande muraille verte est chargé du suivi et de l'évaluation des activités relative à ladite muraille et de la mobilisation des ressources financières nécessaires à cela.
L'Agence disposera d'une représentation dans chaque pays membre. Cette représentation est soumise à la législation du pays hôte.
Les structures de la nouvelle agence sont: la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, le conseil des ministres de l'environnement, le secrétariat exécutif et le comité des experts.
La conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, qui se réunit tous les deux ans, après information de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine, prend ses décisions par consens.
Le conseil des ministres de l'environnement des pays membres qui se réunit une fois par an en session ordinaire et qui peut, en cass de besoin, tenir des sessions extraordinaires, est chargé, lui, de l'application des politiques en matière de protection de l'environnement et de développement du couvert végétal.
Le conseil désigne un directeur administratif et financier et un un directeur technique placés sous la tutelle du secrétaire exécutif qui est, lui, désigné par la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, sur proposition du conseil des ministres, pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois.
Le secrétaire exécutif est choisi parmi les personnalités scientifiques et techniques des pays membres. Il doit disposer de l'expérience et de la compétence réquises.
Quant au comité des experts, il a pour rôle d'aider le secrétariat et d'oeuvrer pour l'application du plan d'action.
L'Agence africaine de la grande muraille verte est une autorité civile chargée de l'exécution d'un programme reposant sur le développement des activités agricoles et pastorales générant des revenus pour les populations rurales. Elle assure aussi la coordination et la mobilisation des ressources techniques et financières permettant de faire face aux besoins nouveaux.
La signature de cette convention historique est le fruit d'une prise de conscience africaine de l'ampleur de la catastrophe représentée par les changements climatiques et le danger que ces derniers constituent, pour les générations futures. Elle coïncide avec la journée mondiale de lutte contre la désertification et la séchéresse.



Dernière modification : 17/06/2010 10:49:25