Nouakchott,  26/05/2010
Aleg, capitale du Brakna, abritera demain, jeudi, un atelier organisé par le ministère du développement rural (MDR) en collaboration avec l'ONG espagnole "Moon 3" sur les moyens de développer et de promouvoir la production animale dans les zones agro pastorales du pays.

Cette rencontre, qui dure trois jours, fait suite aux recommandations du dernier séminaire organisé par l'ONG espagnole sur la pression pastorale dans les zones protégées en Mauritanie.

L'atelier s'inscrit dans le cadre du programme de création d'un espace de formation et d'édition technique et financier et de recherche agro pastorale dans la perspective d'un développement régional durable, sur financement de la commune de Barcelone.

Il vise l'étude des voies et moyens permettant de développer et de promouvoir la production animale dans les zones agropastorales dans le pays.

Prennent part à cette rencontre, en plus des cadres techniciens du département du développement rural, les organisations pastorales, et les projets qui s'intéressent à ce thème au niveau de la wilaya du Brakna.

L'atelier est animé par des spécialistes du MDR, de l'université de Nouakchott, les présidents des bureaux des associations agro pastorales et environnementales à travers des exposés théoriques abordant la situation du secteur de l'élevage.

Il s'agit de rechercher, de manière participative, à parvenir ensemble à une vision des mécanismes permettant de promouvoir la production animale afin de développer l'économie locale et lutter contre la pauvreté.

Le directeur de l'ONG "Moon 3" en Mauritanie a précisé à l'AMI mercredi que l'organisation de cette rencontre au Brakna intervient, suite à la prise de conscience de l'importance des ressources animales et de leur rôle dans l'économie locale.

Il a souligné que cette ressource pastorale est accompagnée par la pauvreté de la majorité de la population locale, ce qui requiert l'élaboration d'une étude de la situation sur le terrain pour comprendre cette contradiction et arriver à une visiion propre à limiter ce phénomène en créant une harmonie entre les acteurs locaux, cadres techniques et ONGs de la société civile pour adapter les idées et méthodes suivies dans la promotion du secteur.
Dernière modification : 26/05/2010 14:00:00