Nouakchott,  17/05/2010
Le Parti Républicain pour la Démocratie et le Renouveau (PRDR) s'est dit étonné des informations relayées par des médias nationaux "à propos d'un retrait d'un groupe de militants présidé, selon ces informations, par M. Dahmoud Ould Merzoug, en sa qualité de Président du Conseil National du parti".

Le PRDR a ajouté dans un communiqué dont une copie est parvenue lundi à l'Agence Mauritanienne d'Information que le conseil national du parti a tenu les 22 et 23 Avril 2009 une session extraordinaire sous la présidence de M. Dahmoud Ould Merzoug au cours de laquelle, tous les membres du conseil ont exprimé leur soutien pour le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz aux présidentielles de 2009"., précisant que "contrairement à cette décision unanime, M. Dahmoud Ould Merzoug a décidé de soutenir un autre candidat pour lequel, il était directeur de campagne au niveau de la wilaya du Guidimakha".

Et le communiqué de cette formation politique d'ajouter "Après les élections présidentielles, le conseil national du PRDR a tenu une session extraordinaire en Août 2009 au cours de laquelle, et conformément aux articles 7, 8, 9, et 35 du statut du parti et des articles 54, 56, 58, 59, 62 et 64 du règlement intérieur du parti, M. Damoud Ould Merzoug a été radié du prdr".

Le Parti Républicain pour la Démocratie et le Renouveau a également précisé que suite à cette session, la nouvelle secrétaire générale du parti, Mme Mentata Mint Hedeid a donné un point de presse au cours duquel, elle a expliqué les décisions prises lors de la session du conseil national notamment la radiation de M. Ould Merzoug et l'élection de M. Bâ Houdou président par intérim du conseil national, indiquant que toutes les dispositions relatives à la publication de ces décisions, à leur transmission par écrit et de façon légale aux autorités de tutelle ont été prises.

"Depuis cette date, ajoute le communiqué, M. Dahmoud Ould Merzoug, que nous respectons, n'a aucune relation avec le parti, ne l'a représenté dans aucune des manifestations politiques qui se sont succédées et pour preuve, la charte de la coalition des partis de la majorité a été signée au nom du PRDR par M. Bâ Houdou en sa qualité de président du conseil national".

Le communiqué du parti souligné enfin que "sur la base de ce qui précède, le prdr s'est indigné de la publication par les médias nationaux de cette nouvelle, les invitant à plus d'objectivité et de précision dans les informations publiées.
Dernière modification : 17/05/2010 18:24:00