Activités gouvernementales

Journées de sensibilisation du secteur privé sur les transformations en cours de l’énergie en Mauritanie

Nouakchott,  06/04/2021
Le ministère des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs a organisé mardi à Nouakchott en coopération avec la société financière Internationale relevant du Groupe de la Banque Mondiale des journées de sensibilisation du secteur privé.

L’atelier vise sensibiliser ledit secteur autour des transformations en cours au sein du secteur de l’énergie à travers la présentation d’exposés sur les énergies solaire et éolienne et les moyens de stocker.

Le ministre des affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, M. Kane Mamoudou Ousmane, a indiqué que cet atelier intervient quelques semaines après la journée de sensibilisation du secteur privé sur le nouveau système de entre les secteurs publics et privé et ses caractéristiques marquantes.

L'organisation conjointe de cet important événement avec la SociétéFinancière Internationale (IFC) et le soutien qu'elle est en mesure de nous apporter dans ce cadre, constituent un motif d'espoir, compte tenu d'abord, de son expérience, de son palmarès dans le domaine et de son savoir-faire technique et financier.

Il a rappelé que ces activités interviennent à unmoment où notre économie, est en train de s'engager sur la voie de la valorisation de son riche potentiel productif, créant les conditions favorables à l'émergence d'un secteur privé dynamique, créateur d'emplois et générateur de croissance inclusive concrétisant les engagements pris par Son excellence

Monsieur le Président de la République, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani relatifs à l'accès des populations aux services sociaux de bases et la mise en place d'infrastructures d'appui à la croissance.

Les perspectives d'extraction gazière, en off-shore, le potentiel en énergies renouvelables inestimable, et le nouveau dispositif de Partenariats Publics Privés (PPP), constituent poursuit-il, des opportunités à saisir par le secteur privé national et étranger et à exploiter dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant.

Pour sa part, le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a précisé que l'accès universel et continu à une énergie fiable et peu chère reposant sur des infrastructures de qualité, à la fois pour un usage domestique et industriel, joue un rôle central dans la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) de la Mauritanie, qui constitue la feuille de route du développement du pays à l'horizon 2030.

Dans ce contexte, dit-il, lors de la dernière décennie écoulée, le pays a augmenté sa capacité de génération électrique et renforcé son réseau de transport grâce à des investissements significatifs intégralement financés par le secteur public, qui ont permis de porter le taux d'électrification moyen à 42%, malgré des disparités entre les zones urbaines et rurales avec des taux d'accès à l'énergie s'élevant respectivement à 75% et 8%.

Toutefois, des chantiers dans la génération et la distribution restent encore à accomplir, et les énergies renouvelables joueront un rôle majeur dans la réalisation de cette stratégie.

Dans le cadre de la mobilisation des ressources nécessaires, la loi relative aux Partenariats Publics et Privés (PPP) révisée matérialise la volonté du Gouvernement mauritanien de mobiliser le savoir-faire et les capitaux privés afin de soutenir et d'accélérer l'atteinte des objectifs du secteur.

Dans ce contexte, IFC, précise-t-il, principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les pays émergents, aspire à mieux comprendre la stratégie sectorielle du pays ainsi que le rôle attendu du secteur privé dans l'exécution de cette dernière. IFC souhaite également présenter à la partie mauritanienne des exemples d'investissements prives dans le secteur de l'énergie, ainsi que des solutions de conseil et d'investissement d'lFC pour soutenir une intervention du secteur privés.

Pour sa part, Le Président de l’UNPM, M. Zeine El Abidine Ould Cheikh Ahmed a indiqué que la rencontre a pour objectif d’étudier la stratégie sectorielle du gouvernement et le rôle attendu du secteur privé dans la mise en œuvre de cette stratégie.

Dernière modification : 06/04/2021 20:19:01