Culture & Enseignement

Éducation : Sit-in de protestation des enseignants

Nouakchott,  24/03/2021
Le syndicat libre des enseignants de Mauritanie et la coordination pour la défense des droits de l'enseignant ont organisé mercredi matin, un sit-in de protestation , Place de la liberté, entre l'Office des postes et la wilaya de Nouakchott Ouest.

Lors du sit-in organisé dans le cadre de la grève déclenchée lundi par les deux syndicats pour une durée de 5 jours, plusieurs banderoles étaient déployées avec les slogans et les objectifs du mouvement de grève.

Dans une déclaration au reporter de l'AMI, le responsable à l'information au syndicat libre des enseignants, M. Moulaye Zein Ould Sidi, a indiqué que le sit-in avait pour objectif d'attirer l'attention sur la situation que vivent les enseignants sur le plan matériel et moral, mais aussi sur la baisse du niveau de l'enseignement ; il a ajouté que les enseignants ont présenté au ministère une plateforme revendicative qui n'a reçu jusque là, aucune suite favorable.

Il a appelé le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani à intervenir pour la satisfactiobn des revendications contenues dans la plateforme, notamment l'augmentation des salaires et des indemnités.

En réponse à ces remarques, le conseiller du ministre de l'Education Nationale, chargé de la communication, M. El Kory Ould Brahim Ould Sneïba, a indiqué que le ministère est depuis quelques mois, en négociation avec les syndicats, dans le cadre de sa politique pour favoriser le dialogue et la tradition de concertation comme voie pour résoudre toutes les questions relatives aux intérêts des travailleurs et du secteur.

Il a ajouté qu'au cours des derniers mois, le ministre a tenu une série de réunions avec tous les syndicats, les partenaires et les acteurs de l'éducation pour une concertation sur toutes les questions, sans aucune condition préalable.

Le conseiller du ministre a précisé que le ministère a examiné avec les syndicats, la plateforme revendicative avec sérieux et exprimé, pour l'occasion sa disposition à satisfaire ce qui peut l'être pour le moment et à suivre le reste avec les secteurs concernés, selon les possibilités.

Il a noté que malgré la pandémie du coronavirus, l'Etat a accordé de nombreux avantages aux enseignants au cours de cette année, avec notamment une enveloppe de 14 milliards d'UM, qui a permis de généraliser la prime de craie et d'augmenter l'indemnité d'éloignement.

Il a ajouté que la grève est un droit des travailleurs, garanti par la loi, mais que les enseignants doivent être objectifs et tenir compte des priorités nationales, des grands oibjectifs de l'Etat et des intérêts des élèves.
Dernière modification : 24/03/2021 21:20:20