Activités gouvernementales

Célébration de la journée nationale de lutte contre les pratiques esclavagistes

Zouerate,  06/03/2021
Les activités commémoratives de la journée nationale de lutte contre les pratiques esclavagistes ont été lancées, samedi à Zouerate, sous le slogan "Ensemble pour lutter contre le travail forcé".

Supervisant l’évènement, le commissaire aux Droits de l'Homme, à l'Action humanitaire et aux Relations avec la Société civile, M. Mohamed El Hassan Ould Boukhreïss, a souligné que la célébration de cette journée est l’expression sincère de la ferme volonté et de la détermination du gouvernement à poursuivre les efforts pour éliminer les différentes formes et séquelles de l'esclavage, conformément aux politiques nationales en matière de promotion et de protection des droits de l'homme d'une part, et pour honorer ses engagements internationaux, d'autre part.

"Le phénomène du travail forcé constitue l’une des manifestations du trafic des êtres humains, et tout ce que cela implique en matière exploitation de l’homme. Cette pratique constitue une source de préoccupation et d’inquiétude pour la communauté mondiale, d’où la nécessité de prendre des dispositions fortes pour l’éliminer », a-t-il ajouté.

M. Boukhreïss a également, souligné que la Mauritanie a réalisé un bond qualitatif en matière de lutte contre l’exploitation de l'homme et toutes les formes contemporaines d'esclavage, avec un certain nombre de mesures importantes visant le renforcement de l’arsenal juridique de lutte contre le phénomène.

Il a enfin rappelé les principales conventions internationales des droits de l’Homme ratifiées par la Mauritanie, ce qui a suscité l’appréciation et la reconnaissance des partenaires et intervenants,aux plans national et international.

Pour sa part, le représentant Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme, M. Laurent Meillane, a précisé que la Mauritanie a franchi des étapes considérables en matière de lutte contre les séquelles de l’esclavage et qu'elle met en œuvre un arsenal juridique performant susceptible de protéger les droits humains et d’éliminer le travail forcé.

Pour sa part, le maire adjoint de Zouerate, M. Bowba Ould Abass, a vivement apprécié l’action du gouvernement en matière de protection des droits humains et de lutte contre le travail forcé.

La cérémonie commémorative s’est déroulée en présence du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration et wali du Tiris-Zemmour.
Dernière modification : 06/03/2021 20:11:34