Santé

Journée de sensibilisation pour mettre en évidence les risques du VPH

Nouakchott,  04/03/2021
L’École nationale supérieure des sciences de la santé, a organisé, jeudi à Nouakchott, en coopération avec les Associations mauritaniennes d'Obstétrique, de gynécologie et de Sages-femmes, une journée de sensibilisation sur le papillomavirus humain (PVH), cause du cancer du col de l'utérus.

Supervisant l'ouverture de cette journée de sensibilisation, la secrétaire générale du ministère de la Santé, Mme Halima Yahya Ba a expliqué que le département est conscient des problèmes de santé dont souffrent les femmes, notant la nécessité d'introduire un vaccin contre le papillomavirus qui provoque le cancer du col de l'utérus.

Elle a souligné que ce virus pose un problème de santé pour le monde en général et notre pays en particulier. C’est ainsi que sa gravité augmente avec le nombre de décès chez les femmes. Elle a ajouté que le traitement principal de cette maladie réside dans la prévention, que doit accompagner une large campagne de sensibilisation, en plus de la vaccination des filles contre le cancer du col de l'utérus.

La secrétaire générale a déclaré que les femmes souffrent à cause de ce problème sanitaire dangereux, soulignant que le ministère de la santé accorde une attention particulière à ce phénomène. Aussi a*t-il organisé une journée de sensibilisation sur la gravité du virus et les moyens de le prévenir.

De son côté, le directeur général de l'École nationale supérieure des sciences de la santé, M. Ahmed Armia a indiqué que la prévention du papillomavirus est désormais possible suite à une détection précoce et à la disponibilité des vaccins.

De son côté, le président de l'Association mauritanienne d'obstétrique et de gynécologie, M. Ahmed Ould Zein, a affirmé que le cancer du col de l'utérus est l'un des cancers gynécologiques les plus courants, car il arrive en deuxième position après le cancer du sein, expliquant qu'il cause de nombreux décès annuellement.

Il a ajouté que la campagne mondiale de sensibilisation vise à faire connaître la gravité de ce virus et à sensibiliser sur sa prévention. L'association ajoute –t-il, mènera une campagne d’information pour la deuxième année consécutive en coopération avec l'École nationale de santé, l'Association mauritanienne des sages-femmes et les étudiants de la Faculté de médecine, avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance «UNICEF».

A son tour, la responsable de l'Association mauritanienne des sages-femmes, Mme Fatima Mint Moulaye, a précisé que son ONG a fait d'énormes efforts dans le cadre de la sensibilisation au danger du papillomavirus et de son suivi en organisant des journées à cet effet à l’occasion de cérémonies officielles.

Rappelons que cette campagne coïncidera avec l'ouverture d'unités de détection gratuite du cancer du col de l'utérus au Centre national mère et enfant, à l'hôpital national, à l'hôpital Cheikh Zayed et dans les deux centres de santé de Teyaret et de Riyad. Cette campagne durera quatre jours, au cours desquels elle ciblera les lieux de rassemblement et les grands marchés de la capitale et les écoles.

L'ouverture de cette journée s'est déroulée en présence des représentants de l'Organisation mondiale de la santé, du Fonds des Nations Unies pour la population, du directeur de l'obstétrique et de la gynécologie et d'un certain nombre d'étudiants de la faculté de médecine et de l'école supérieure des sciences de la santé.

Dernière modification : 04/03/2021 21:12:52